Preface Paul éluard

1318 mots 6 pages
La poésie est une façon très sensible d’exprimer ce que l’on ressent, de réfléchir sur le monde qui nous entoure, en utilisant des images plus ou moins agréable de la nature, de la mort, de la vie, de nos relations avec les autres. La poésie a son importance dans la littérature française, notamment au XXème siècle, car elle permet au poète de mettre par écrit, ce qu’il a vécu pendant la guerre, soit en racontant les horreur de la guerre, soit au contraire en écrivant des poèmes sur la liberté, sur un idéal de vie loin des morts et des abominations causées par la guerre. Pour Paul Eluard, « la poésie doit être faite par tous. Non par un. Toutes les tours d’ivoire seront démolies, toutes les paroles seront sacrées et l’homme s’étant enfin accordé à la réalité qui est sienne, n’aura plus qu’à fermer les yeux pour que s’ouvrent les portes du merveilleux. » il voit la poésie comme un langage à part entière, comme un échappatoire. En effet, Paule Eluard a été mobilisé en 1914, pour devenir infirmier militaire, il était donc au premier plan, pour assister aux horreurs de la Première Guerre mondiale, la poésie est alors pour lui une manière de s’évader, de penser à quelque chose, de plus positif. Néanmoins, ces premiers poèmes mettent en évidence un sentiment d’horreur, de pitié causées par le quotidien d’un infirmier de guerre, désormais en quête de pacifisme. Paul Eluard décide d’adhérer aux activités du groupe surréaliste en 1919, il montre ainsi un intérêt pour les arts, et en particulier la peinture et la photographie, c’est pour cela d’ailleurs, que ses recueils sont souvent illustrés par des œuvres surréalistes. Malgré cette adhésion au surréalisme, Eluard continu de défendre sa façon d’écrire qui est marquée par une importante clarté et une simplicité distinguée. Mais rapidement, Paul Eluard s’impose comme étant un poète de l’amour et des émotions. Ses différentes femmes, lui inspirent d’ailleurs plusieurs recueils, tels que Capitale de la douleur (1926),

en relation

  • Desnos
    259 mots | 2 pages
  • Les Mains libres: intro à l'étude
    2635 mots | 11 pages
  • Lien entre les dessins et les textes
    392 mots | 2 pages
  • La poésie engagée
    3773 mots | 16 pages
  • Paul eluard
    956 mots | 4 pages
  • Destinataire et registre
    4342 mots | 18 pages
  • Paul eluard
    376 mots | 2 pages
  • «La dame de carreau»
    986 mots | 4 pages
  • Corpus poésie
    801 mots | 4 pages
  • poeme guerre
    2851 mots | 12 pages