Profil epidemiologique de l’etude bacteriologique des prelevements genitaux feminins experience du service de bacteriologie de l’hopital aziza othmana

290 mots 2 pages
Introduction :
Les infections du tractus génital sont de plus en plus reconnues comme de graves problèmes de santé à l’échelle mondiale dont les répercussions se font ressentir chez les femmes, les hommes, leur famille et les communautés. Ces infections peuvent avoir de graves conséquences : la stérilité, la grossesse extra-utérine, les douleurs pelviennes chroniques, les fausses couches et le risque accru de transmission du virus de l’immuno-déficience humaine (VIH).
Patients et méthodes :
On a recense toutes les demandes de recherche de germes banaux et de mycoplasme sur prélèvements vaginaux et endocervicaux effectues au sein de notre laboratoire effectues sur une période s’étalant du 15 février au 31 juillet 2012.
Ces demandes étaient faites dans le cadre d’un suivi de grossesse, d’exploration d’une sterilité ou d’exploration d’une infection génitale cliniquement patente.
Les différents germes isolés ont été répertoriés.
Résultats :
Sur la période allant du 15 février 2012 au 31 juillet 2012 :613 prélèvements génitaux ont été effectués au sein de notre laboratoire :283 dans le cadre de suivi de grossesse,230 dans le cadre du bilan d’infertilité et 98 pour explorer une infection génitale cliniquement symptomatique.
Ces prélèvements étaient positifs chez 39,2% des patientes enceintes et 60,8% des patientes infertiles.
L’agent étiologique le plus isolé chez ces femmes enceintes était Candida albicans 52,8% des cas(n=74) ; le Streptococcus B était isolé dans 25% des cas(n=35 seul dans 15 prelevement et associes a d’autres germes dans 20 prelevement).
Pour les femmes consultantes pour infertilité l’agent le plus isolé était Ureaplasma urealyticum 61,2% qui était seul dans49,5% des cas(n= 55) et en association dans 11,7% des cas(n=13) en deuxieme lieu on a retrouvé le candida albicans dans 21

en relation