Profil professionnel du métier de téléacteur

4431 mots 18 pages
Introduction générale

Le secteur des téléservices connait ces dernières années un développement considérable qui se confirme et s’internationalise. Cela est dû au fait que certaines entreprises choisissent de le délocaliser à l’étranger et ce dans le but de réduire les coûts engendrés par leur centre d’appels. Aujourd’hui, et suite à l’instabilité politique qu’ont connue ses destinations concurrentes, notamment la Tunisie, l’Algérie et l’Egypte, le Maroc est devenu une destination favorite pour ces entreprises. Il offre à la fois une stabilité politique remarquable, une très bonne qualité de bande passante et un vivier de jeunes diplômés. Les centres d’appels au Maroc font travailler une main d’œuvre importante, dont la plupart sont des jeunes diplômés en quête d’emploi. La plupart de ces Etablissements, offrent des salaires attractifs allant de 3000 dhs à 6000 dhs voire plus, ainsi que la possibilité d’évoluer hiérarchiquement. Un téléacteur peut devenir superviseur puis chef de plateau s’il satisfait les exigences de son poste. Cependant, la plupart des téléacteurs considère ce métier comme étant un emploi à court terme en attendant de trouver mieux par rapport à leur formation. Est-ce parce qu’il est vraiment un métier non prestigieux ? Ou bien ce n’est qu’une image qui ne correspond pas à la réalité?

P.F.E.

Page 5

Pour répondre à cette problématique, nous avons retenu les hypothèses suivantes : La première hypothèse : Le méti er de téléacteur est considér é comme étant non prestigieux vu les condi tions de travail qui lui sont associées. La deuxième hypothèse : L’image refl étée par le méti er de téléacteur ne correspond pas à la réalité.

Nous

avons

procédé

d’abord

à

travers

une

étude

documentaire sur le secteur et l’entreprise, afin de se familiariser avec ce secteur d’activité. Ensuite, nous avons effectué une étude réalisée sur la base d’un guide d’entretien avec les différents centres d’appels installés sur la ville

en relation

  • les centres d'appels
    16486 mots | 66 pages
  • Centre d'apell
    16532 mots | 67 pages
  • Centre d'appel
    6392 mots | 26 pages
  • Anrt
    2578 mots | 11 pages
  • 536040825 Dossier DESE 1
    8385 mots | 34 pages
  • Ferrero
    1281 mots | 6 pages
  • Les centres d'appel
    3586 mots | 15 pages
  • Centre d'appel
    11447 mots | 46 pages
  • Offshoring
    16239 mots | 65 pages
  • Turn over
    59709 mots | 239 pages