Projet pour une formation des architectes. walter gropius

1328 mots 6 pages
Projet pour une formation des architectes.

A. Arrière-plan pédagogique général.

Gropius part du fait que tout le monde doit pouvoir s’exprimer par la création. La question n’est pas de savoir si on peut créer ou non, mais comment pousser à la création ? Aux Etats-Unis particulièrement, mais partout ailleurs aussi, à cette époque, le côté artistique, développeur est atrophié. La concentration est mise sur l’assimilation et imitation. Les facultés techniques ont largement augmenté, au mépris de l’attention au côté artistique. L’art est pour eux inventé il y a des siècles en Grèce ou en Italie. Les architectes ne créent plus. Le poids du passé pèse sur les artistes contemporains qui essaient de résoudre les problèmes de leur temps. Leur travail est dénigré, ou en tout cas incompris.
Il dit qu’à cette époque, tout le monde est spécialisé, expert dans une matière et public dans les autres. Or il faut avoir une expérience assez poussée dans un domaine pour pouvoir le juger. Ca expliquerait en partie le manque de reconnaissance pour les artistes modernes qui sont déconnectés du public. Et tout ça est dû à un enseignement, fait de pleins de savoir, mais pas sur le « soi-même ». On leur enseigne bien le passé mais on n’arrive pas à leur faire créer le futur. L’enseignement est tellement formateur que justement on est formaté pour répondre avec des solutions connues à des problèmes existants. Ils ne cherchaient pas à créer d’autres systèmes.
A notre époque, l’art a repris une place prépondérante, la qualité de vie, et donc par extension la beauté des espaces est un élément primordial. L’enseignement actuel est en quelque sorte un mix entre savoirs et créations. L’étudiant actuel est sans cesse poussé à la création, il est amené à réfléchir par lui-même. Mais à côté de ça, il acquiert une solide base de savoirs, qu’il doit utiliser dans son apprentissage. La spécialisation, elle, toujours plus poussée, les formations sont de plus en plus longues. Néanmoins, on essaie

en relation

  • Walter gropius, architecture et société
    537 mots | 3 pages
  • Princesse de clèves
    3912 mots | 16 pages
  • Analyse de texte: le bauhaus selon walter gropius
    3476 mots | 14 pages
  • Chronologie du mouvement moderne
    3603 mots | 15 pages
  • Architecture et politique de Weimar
    6084 mots | 25 pages
  • Au XX sie cle
    2069 mots | 9 pages
  • rien
    517 mots | 3 pages
  • bac pro tisec
    2321 mots | 10 pages
  • Le corbusier et ses cités radieuses
    1468 mots | 6 pages
  • Pyramide du louvre
    674 mots | 3 pages