Qu'est-ce que le bonheur et sa quête est-elle nécessaire?: méta-analyse de la thèse de platon et d'épicure sur le bonheur

Pages: 13 (3092 mots) Publié le: 26 septembre 2012
Qu'est-ce que le bonheur et sa quête est-elle nécessaire? :
Méta-analyse de la thèse de Platon et d'Épicure sur le bonheur


Il existe plusieurs questions philosophiques fondamentales dont l'humanité, depuis toujours, tente d'élucider. Par exemple, il y a la question de l'existence de la vérité, la notion de la raison, l'existence de la réalité objective, etc. Au terme de ce projet, laquestion que nous avons décidé de traiter concernera la quête du bonheur et sa possible ou impossible atteinte. Pour ce faire, nous parlerons de l'aspect subjectif du bonheur et par conséquent des différents types existants. Les thèses principalement utilisées seront celles de Platon et d'Épicure. Par la suite, nous allons comparer et analyser ces thèses de sorte à identifier ce qui est contestable etdiscutable de celles-ci. Finalement, nous tenterons d'élaborer une définition établie à partir de la synthèse des doctrines préexistantes ainsi que par notre réflexion par rapport à ces dernières.
Tout d'abord, il est entendu que chacun a sa propre conception du bonheur et que par ce fait, nous pouvons regrouper ces dernières en catégories distinctes. Il peut par exemple y avoir des conceptionségoïstes ou altruistes, le bonheur peut être perçu comme un objectif à atteindre, il peut aussi être considéré comme un salut pour l'être humain dans une vie autre que la vie pratique. Encore, dans le contexte de l'éthique de la responsabilité, le fait d'assumer sa responsabilité peut devenir source de bonheur, il peut aussi y avoir le bonheur défini par le matérialisme, par l'acquisition de laconnaissance ou par des accomplissements au niveau académique, professionnel, familial, personnel, etc. Par conséquent, avec ces catégories diverses concernant la perception du bonheur, nous pouvons assurément nous entendre sur le fait qu'il n'existe pas de définition unique et objective du sujet. D'ailleurs, la définition de chacun est construite selon les expériences, les relations, et tout élémentpossible d'influence d’une personne. Dans le cadre de ce travail, il est important de mentionner que le bonheur sera considéré comme un état de plénitude, c'est-à-dire un état de satisfaction complète de la conscience.
Sur la même note, il existe différents courants d'analyse philosophique en relation au bonheur. Notamment, il y a l'eudémonisme, l'hédonisme, l'épicurisme, et l'utilitarisme.L'eudémonisme est une théorie considérant le bonheur comme étant la finalité de l'action. Parmi les eudémonistes les plus connues, on retrouve Aristote, qui retient la perception que, « le but de l'action humaine est la sagesse [1]». Quant à la thèse hédoniste, le plaisir est considéré comme étant la finalité de l'action. Alors, l'obtention du plaisir serait le seul critère valable et nécessaire pouratteindre le bonheur, c'est en quelque sorte le « culte du bonheur à tout prix [2]». Ensuite, il y a l'épicurisme, doctrine d'Épicure qui défend l'idée que le plaisir est un constituant du bonheur, c'est-à-dire que pour vivre une vie heureuse il faut éprouver du plaisir. Toutefois, elle précise qu'une vie heureuse implique aussi un certain type de douleur. Comme explication à ce principe, ellepropose que certaines douleurs soient nécessaires ou bénéfiques à l'atteinte et l'obtention des plaisirs à long terme.[3] Pour terminer, il y a la thèse utilitariste du bonheur, qui considère le bonheur idéal comme étant le plus grand bonheur au plus grand nombre[4]. Cette thèse met donc la priorité dans le bonheur collectif de la société et par conséquent, elle n'est pas une thèse individualiste.Maintenant que nous avons expliqué et énuméré les principales conceptions entourant la question du bonheur, passons à la thèse de Platon. Tout d'abord, pour Platon, se sentir heureux implique le sentiment d'une plénitude et selon lui, ressentir un désir serait équivalant à éprouver un manque. Pour expliquer ce fait, dans son œuvre intitulée Gorgias, Platon propose l'image du tonneau percé...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La quête du bonheur
  • La quête du bonheur
  • bonheur platon
  • Qu'est ce que le bonheur?
  • Qu'est ce que le bonheur
  • Qu'est ce que le bonheur ?
  • Qu’est-ce que le bonheur?
  • Qu'est ce que le bonheur

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !