Quel processus de construction des activités scolaires en eps ?

Pages: 20 (4821 mots) Publié le: 4 août 2010
43 Quel processus de construction des activités scolaires en EPS ? Musard Mathilde*, Mahut Nathalie**, Robin Jean-François*** LIREST (ENS Cachan), LASeLDI ** UFR STAPS de Besançon, LASeLDI, *** UFR STAPS de Créteil, GEDIAPS Le but de cet article est de réfléchir à la manière d’envisager les rapports entre école et société en EPS. Une revue de la littérature en didactique des disciplines met enévidence différentes conceptions. Chevallard, didacticien des mathématiques (1985) développe le concept de « transposition didactique » pour montrer que le savoir enseigné résulte d’une transposition du savoir savant. Les didacticiens de différentes disciplines utilisent ce concept, en proposant éventuellement d’autres sources de transposition didactique que le savoir savant (savoirs experts, savoirsde référence ou pratiques sociales de référence). D’autre part, Chevallard évoque aussi les « créations didactiques » : le savoir enseigné n’est plus transposé à partir du savoir savant, mais crée par l’école. Martinand (2001), didacticien de la physique et de la technologie considère qu’il y a en réalité ni transposition didactique, ni création didactique. Il défend l’idée d’une « compositionsous influences » pour caractériser la construction des activités scolaires par les enseignants. Nous nous interrogeons donc sur l’emploi de ces différentes notions en didactique de l’EPS, en prenant en compte les spécificités de cette discipline. 1. Le concept de transposition didactique Verret (1975) utilise le premier le concept de transposition didactique dans le champ de la sociologie del’éducation. Il postule dans sa thèse que « toute pratique d’enseignement d’un objet présuppose en effet la transformation préalable de cet objet en objet d’enseignement ». Cinq conditions sont nécessaires pour élaborer le « savoir scolarisable » : la désyncrétisation, la dépersonnalisation, la programmabilité de l’acquisition du savoir, la publicité du savoir et le contrôle social des apprentissages.Chevallard (1985), didacticien des mathématiques reprend le concept de « transposition didactique » apporté par Verret. La métaphore musicale de la transposition met l’accent sur un changement de forme du savoir : du savoir savant au savoir enseigné. L’écart entre savoir savant et savoir enseigné, aussi appelé « épistémologie scolaire » est obligatoire et nécessaire mais il doit être contrôlé. PourPerrenoud (1998), Chevallard rétrécit le champ

44 d’application de la notion de transposition à la forme scolaire, aux disciplines et aux savoirs savants. Deux étapes sont identifiées dans le processus de la transposition didactique : - Première étape : la transposition didactique externe La « noosphère » assure le passage du savoir savant au savoir à enseigner, représenté par les programmes oules manuels. Elle désigne « la sphère où l’on pense – selon des modalités parfois fort différentes- le fonctionnement didactique » et se compose de l’organe politique qui rédige les programmes officiels, des enseignants, des universitaires, des auteurs de manuels, des inspecteurs, des didacticiens, des parents d’élèves...La noosphère cherche à rétablir l’équilibre, la compatibilité entre l’écoleet la société avec une double contrainte : le savoir enseigné doit être suffisamment proche du savoir savant et suffisamment éloigné du savoir des parents. L’expression « le savoir savant » montre que le savoir des spécialistes, des mathématiciens est déterminé, discursif et légitime. Le point de départ de la transposition didactique est défini (le savoir savant) et pas remis en cause. Dans le casde l’EPS, il existe des savoirs savants, mais ce sont des savoirs sur la pratique, des outils qui permettent de penser la pratique et non les objets de savoirs qui sont enseignés. Il y a parfois confusion entre les savoirs de l’EPS et les savoirs des STAPS. Amade-Escot (1991) rappelle à juste titre qu’en EPS, « les savoirs savants ne s’enseignent pas, ou alors ponctuellement. Les contenus de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Sport scolaire/Eps
  • Limportance de eps dans le milieu scolaire
  • Processus de construction de la nation
  • Le processus social de construction de l'acte électoral
  • Les processus de socialisation et de la construction des identités sociales
  • les processus de socialisation et la construction des identites sociales
  • Dimension militaire dans le processus de construction de l’europe
  • Etude du processus cognitif et des activites memonoques

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !