Quelle conscience puis-je avoir d’autrui?

Pages: 7 (1724 mots) Publié le: 8 février 2015
Quelle conscience puis-je avoir d’autrui?

Œdipe n’eut conscience que l’homme qu’il croisa et que la femme avec qui il eut des enfants n’étaient autre que son père et sa mère qu’après avoir commis l’irréparable.
La conscience a eut plusieurs définitions depuis que les philosophe ont prit conscience de son existence et qu’ils ont commencé à l’étudier. C’est un savoir, une connaissance de cequi nous entour, de ce que nous somme. La conscience signifie être averti de, c’est se rendre compte de ses représentation. L’intuition et les sensations sont considérées comme une conscience animale. Je peux être conscient de l’objet qui est devant moi, c’est la conscience immédiate. Ces conscience sont présentent chez toutes les espèces animales et sont qualifiés de simple.
Ce qui différentiel’Homme de la bête est la conscience dite complexe. Je peux être conscient des opérations de mon esprit, comme des souvenirs, des pensées…C’est la conscience réfléchie. L’être humain peut aussi être conscient de lui-même. De ce fait, il arrive à se divisé en deux entités distinctes. Le "Je" sujet, c'est-à-dire le "Je" qui pense, et le "Je" objet. Ce dernier permet de se voir soi-même de"l’extérieur".
Autrui désigne les autres, c'est-à-dire les être humains qui nous entour. Il peut également être présenté comme une représentation de nous même.
On peut donc se demander quelle conscience puis-je avoir d’autrui? En effet, dans une première partie j’aborderais comment la conscience nous éloigne d’autrui, dans une deuxième partie je montrerai le besoin que nous avons d’autrui, et finalement entroisième partie, j’expliquerais le rapport entre autrui et notre conscience personnel.

La première conscience que j’ai d’autrui est la conscience immédiate. J’ai conscience que la personne qui se tient devant moi est physiquement présente. Il n’a pas les même yeux, il n’a pas le même visage, le même corps. Je la vois comme un être différent de moi car il n’est pas moi. La représentation queje me fais de l’autre est d’une personne physiquement différente de moi.
Ensuite, grâce à ma conscience réfléchi, je me rends compte que l’autre, la personne qui est en face de moi, ne pense pas comme moi, ne résonne pas comme moi. Par exemple, je peux apprécier une œuvre d’art tandis que l’autre non. J’y verrais la représentation d’un monde, d’une idée ou autre chose qui me ferrai aimer cetteœuvre, alors que l’autre n’y verra qu’un amoncellement de couleurs qui ne représente rien, preuve que nous n’avons pas les mêmes goûts, et donc une vision différente des choses. Par contre, si deux personnes apprécient la même œuvre, chacun l’aimera pour des raisons différentes, car ils n’aborderont pas l’œuvre de la même façon.
De plus, la conscience que j’ai de moi-même n’est pas celle que lesautres ont de moi. Je sais mieux que quiconque comment je me sens, à l’intérieur, tant émotionnellement que physiquement. Je peux être mort d’inquiétude mais ne pas le laisser paraitre pour certaines raisons. De la même façon, je ne peux savoir ce que les autres pensent s’ils ne m’en font pas part.
Elle est introduite à l’enfant qui vient de naitre par ses parents, qui lui enseigne sur le modèlede leurs propres consciences. En grandissant, l’enfant va développer et affiner sa conscience personnelle. Puisque chaque individus n’as pas forcément les mêmes parents et n’a pas été élevé dans le même milieu, chaque personne aura des bases différentes. Par la suite, les événements qui constituent notre vie sont également différents de ceux des autres. On peut donc dire que la conscience estdéfinie par notre environnement, notre milieu social, culturel, familial, et donc qu’elle est unique à chacun.
De pars son unicité, la conscience nous différentie d’autrui. Une distance est créée par des critères physique mais aussi interne. La conscience de soi, différente pour chaque être Humain, entraine de l’ignorance et de l’incompréhension qui ne font qu’agrandir le fossé les séparants....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Avons nous besoin d'autrui pour avoir conscience de nous même?
  • Que puis je savoir d'autrui
  • Que puis-je craindre d'autrui ?
  • la conscience de soi est indépendante d'autrui
  • Puis-je échapper aux exigences de ma conscience ?
  • Le respect d'autrui et la conscience morale
  • Puis je me mettre à la place d'autrui.
  • Puis-je me mettre à la place d'autrui

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !