Quels éléments propres à la peinture de sociétés parfaites, très différentes des nôtres, nous renvoient, paradoxalement, à une perception plus aiguë et plus critique de notre propre civilisation ?

Pages: 4 (2332 mots) Publié le: 29 octobre 2015
Dissertation
Introduction
La découverte des Indes occidentales à la fin du xve siècle a ouvert le champ de la littérature au thème du voyage, en même temps qu'il a fait prendre conscience auxhommes de la possibilité d'un ailleurs où vivent des sociétés plus proches de la nature, aux mœurs plus frustes, peut-être, mais moins corrompues. Pour certains philosophes comme Montaigne ou Diderot, le« bon sauvage » mythique et le monde dans lequel il vit mettent en évidence le degré de corruption et le manque de relativisme de nos « nations policées ». Sans pour autant prôner un retour à l'étatde nature, de nombreux écrivains ont, par la suite, dépeint des contrées, souvent imaginaires, très éloignées des nôtres, à des fins didactiques. En quoi l'évocation de ces univers permet-elle defaire réfléchir sur la réalité de notre société ? En d'autres termes, quels éléments propres à la peinture de sociétés parfaites, très différentes des nôtres, nous renvoient, paradoxalement, à uneperception plus aiguë et plus critique de notre propre civilisation ? Nous montrerons en premier lieu la capacité de séduction qu'offre la peinture des univers exotiques. En deuxième lieu, nous verrons enquoi cette peinture renvoie, en creux, à notre propre monde. Nous tenterons en dernier lieu de mettre en avant l'efficacité et la force critique d'une argumentation qui passe par le détour de l'utopie.I. L'évocation d'un monde très éloigné du nôtre transporte le lecteur dans un ailleurs séduisant
1. Elle dépayse totalement le lecteur
La littérature est peuplée de mondes très éloignés du nôtre.Cet éloignement conduit à un dépaysement, qui peut être géographique ou temporel. Dans Candide, conte philosophique de Voltaire, le pays d'Eldorado est situé en Amérique du Sud, une région qui, auxviiie siècle, est associée à la mystérieuse civilisation inca, mais aussi au Pérou et ses mines d'or. Dans l'imaginaire du lecteur, ce voyage est de toute façon en rupture évidente avec la civilisation...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Genres argumentatifs les plus propres à l'engagement
  • Dissertation le théatre propre à denoncer la société
  • Rien de plus sale que l'amour propre
  • « De tous les luxes, la culture est celui qui est le moins réservé à l’argent, le plus propre à nier et transcender toute...
  • Le travail est il propre à l'homme
  • Illusion propre à la conscience
  • Le rire est-il propre à la culture ?
  • A la plus belle

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !