Question de corpus sur la fontaine, boileau et esope

1069 mots 5 pages
Ce corpus présente une forme d’unité : toutes les textes sont des fables et deux d’entre eux sont des réécritures de celle d’Esope Le vieillard et la Mort. Dans ces fables, l’histoire et la trame narrative sont commune : un personnage qui ne vit que par la souffrance que lui procure ce travail et décide alors de mourir, mais il finit par changer d’avis et retourne à sa vie. La question est de savoir quelle vision les fabulistes classiques que sont La Fontaine et Boileau peuvent avoir sur cet apologue antique et s’ils lui donnent une portée et une réflexion nouvelle…
Etudions tout d’abord le personnage de la fable de la Fontaine, La Mort et le Bûcheron. « Un pauvre bûcheron, tout couvert de ramée » (v.1) suggère ici un grand aspect d’infortune chez cet homme: les ramées sont des branches coupées donc du bois, le bois est le symbole de l’âge ou encore de la misère puisque le bois est un matériau vital et donc très recherché par les miséreux comme ici, le bûcheron. « Pauvre » développe un attendrissement du lecteur sur ce personnage qui est présenté ici comme un malheureux comme le rappelle le vers 12 : « Lui font d’un malheureux à la peinture achevée » (v.12).L’omniprésence du travail chez cet homme est symbolisée par « tout couvert de ramée »(v.1), il perd en quelque sorte son humanité avec l’expression « tout couvert » le bois devient son corps : il devient végétalisé. Cet homme nous apparaît comme personnage déjà vieux « aussi bien que des ans » (v.2) possédant une vie difficile où seul le travail existe « jamais de repos » v.9. Il se fait donc ainsi écraser par son fagot de bois, «sous le faix du fagot » (v.2), représentatif de son malheur. Ceci augmente le côté pathétique du personnage et le sentiment de compassion qu’éprouve le lecteur à l’égard de ce pauvre homme. Par la suite au troisième vers « Gémissant et courbé, marchait à pas pesants » le champ lexical de la douleur est utilisé ici : il accentue l’affection que le lecteur porte déjà à ce

en relation

  • Sujet Prague
    2569 mots | 11 pages
  • Les réécritures
    720 mots | 3 pages
  • Les amours de psyché
    2362 mots | 10 pages
  • Manuel français
    9760 mots | 40 pages
  • En quoi le récit littéraire avec les moyens qui lui sont propres est il efficace pour argumenter
    25962 mots | 104 pages
  • Les différents sujet de bac
    25172 mots | 101 pages
  • Ob_2d53b6_sujets Annabac Et Autres
    25163 mots | 101 pages
  • Canicia
    6549 mots | 27 pages
  • Al7fr10tepa0211 Sequence 08
    26415 mots | 106 pages
  • Séquence 8
    24558 mots | 99 pages