Qui parle quand je dis "je"

Pages: 6 (1375 mots) Publié le: 13 mars 2013
QUI PARLE QUAND JE DIS « JE » ?

Le « je » est une habitude de langage, qui permet à l’Homme de rapporter ses pensées à lui-même, de répondre de ses actes, et ainsi de prendre conscience de ce qui constitue son identité. Comme dirait Kant : « Que l’Homme puisse disposer du Je dans sa représentation, voilà qui l’élève bien au-dessus de tous les autres êtres vivant sur la Terre». Le philosopheétablit également que la prise de conscience n’est que tardive : « L’enfant qui sait déjà parler assez correctement, ne commence qu’assez tard à dire Je. Auparavant, il ne faisait que se sentir, maintenant il se pense ». Lorsque nous nous référons à notre identité, notre personnalité, nos pensées ou nos actes,nous employant en toute simplicité le « Je ». De cette manière, le « Je » n’est rien d’autre que l’expression du Moi. Le Moi est donc garant d'une unité, tout en étant plongé dans le devenir, dans ce qui n'est jamais identique. Il est une permanence au-delà de l'écoulement continu de nos expériences.Or, notre identité est-elle définitivement établie ? Car, rappelons-le avec Héraclite, nous sommes plongés dans le devenir, tout ce qui est autour de nous s'écoule de la même façon que notre existence : « Nous ne pouvons descendre deux fois dans le même fleuve. » Nous ne sommes donc jamais les mêmes : « je » n'étais pas le même à cinq ans qu'à vingt ans... Il s'avère donc que ce« Je » peut très bien se référer à des personnes différentes selon le moment où il est prononcé. Pourtant, même si « je » peut changer en fonction du moment où il est employé, « Je » désigne toujours la même personne. Cependant, si le « Je » change en fonction des humeurs de la conscience, ou tout simplement du temps, il pourrait être déterminé par quelquechose d’extérieur à la conscience, au point que l'emploi du « Je » ne renverrai pas seulement à une identité constituée d'un Moi. Dès lors, la question se pose clairement à nous: quelle est la nature de ce moi qui assure une permanence à mes états changeants et qui sembles'exprimer dans le « Je » ? Le « je » peut simplement me représenter, me représenter à travers des influences ou bien le « je » n’est qu’une habitude de langage qui ne me représenterait pas.

La première thèse, la plus simple et la plus abordable, est que c’est bien moi qui parle quand je dis « je ». Pour parler à la première personne « je », il faut d’abord prendreconscience de soi, comme l’enfant énoncé par Kant, qui avant se sentais et maintenant se pense. Une unité pleine est définie par Descartes : nous savons que nous doutons, et le sachant, nous avons l'intuition immédiate et claire que nous ne sommes pas rien : tandis que je doute, je sais que j'existe, car s'il y a un doute, c'est qu'il y a nécessairement quelqu'un qui est là pour douter : cogito ergosum, « je pense donc je suis », puisque la conscience passe par la connaissance de soi. Hegel instaure la double existence de l’Homme : « L’Homme est un être doué de conscience et qui pense », non seulement « en soi » (indépendamment de toute conscience), mais aussi « pour soi » (Représentation reliée à la conscience).Par exemple, je porte au poignet un bijou que l’on m’a offert. Ce bijou existepour moi : il est relié à ma conscience. Je suis consciente qu’il s’agit d’un cadeau. Mais ce bijou existe aussi en lui : il existait avant que j’ai conscience de son existence. Cette double existence s’acquiert de deux manières : théoriquement (introspection, méditation…) mais aussi pratiquement (expérience, gestes…). Plus simplement, les philosophes Descartes et Hegel expriment que ma...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Qui parle quand je dis "je"?
  • Qui parle quand je dis "je"
  • Qui parle quand je dis je ?
  • Qui parle quand je dis "je"?
  • Qui parle quand je dis 'je' .
  • Philoqui parle quand je dis je
  • Qui parle quand je dis "je"?
  • Depuis quand parle-t-on de générations ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !