Récit de theramène

Pages: 5 (1080 mots) Publié le: 28 mars 2010
I. Un récit dramatisé
La composition du récit de Théramène joue sur le suspense et les effets d’attente et de surprise pour captiver l’auditeur et lui faire revivre le rythme des évènements, et pas seulement leur représentation visuelle.
A. Une composition travaillée
Rappel : le plan du texte est un élément essentiel du commentaire : il ne faut pas seulement le citer, mais expliquer pourquoil’auteur a choisi d’organiser ainsi son texte.
�� L’alternance de point de vue dans le texte est un facteur de dramatisation : nous sommes informés non seulement de la réaction du monstre et d’Hippolyte, mais aussi de celle des chevaux (v. 1505, 1512, 1538) et des témoins (v. 1551, 1526). Leur terreur répond à celle d’Hippolyte comme une chambre d’écho.
�� Le suspense est également un ingrédientimportant de cette dramatisation : au moment le plus terrible, Théramène interrompt son discours pour témoigner de sa douleur (v. 1545-1546). De même, grâce au procédé de l’aposiopèse (réplique inachevée), Hippolyte meurt avant d’avoir fini sa dernière phrase (v. 1567).
Petits Classiques Larousse -3- Phèdre de Racine
�� Dans la première partie du texte, Théramène ne se contente pas de décrire : ilrestitue l’ordre dans lequel les témoins ont perçu les différents éléments. Cet effet de structure permet au spectateur de « voir » avant de comprendre et crée une première forme de tension ; ainsi, l’apparition du monstre marin est très travaillée : on commence par entendre une voix formidable (v. 1509), puis nous est rapportée la réaction des coursiers (v. 1512 : Des coursiers attentifs le crins’est hérissé). Nous voyons ensuite le mouvement de la mer (v. 1514-1515), avant que la cause de tous ces phénomènes ne soit identifiée : un monstre furieux (v. 1516).
B. Une scène épique et spectaculaire
�� La dimension épique est présente dans ce texte à cause du grandissement des forces en présence (voir la description du monstre, v. 1516-1521), qui deviennent symboliques : Hippolytereprésente l’humanité en butte aux forces supérieures, qu’elles soient naturelles ou surnaturelles.
�� Elle se manifeste surtout par l’intervention d’une causalité surnaturelle : conformément à la malédiction de Thésée, le monstre est bien un être surnaturel envoyé par Neptune pour tuer Hippolyte.
La dramatisation du récit permet de rendre le combat spectaculaire aux yeux du spectateur. De fait, ils’agit d’émouvoir le spectateur et de lui inspirer de la pitié pour le sort funeste d’Hippolyte.
II. Un tableau pathétique
A. « Un tableau » : comment représenter le monstrueux ?
Il s’agit ici de faire voir au spectateur une scène par définition invisible, puisqu’un des acteurs en est un monstre, un être irreprésentable. Racine utilise des procédés destinés à faire voir l’invisible.
�� L’hypotypose: Cette figure vise à représenter une scène comme si le spectateur l’avait sous les yeux : d’où l’importance des détails, du mouvement (qui est aussi rendu dans le rythme et les sonorités des vers : voir le vers 1520 par exemple).
�� Mais les notations auditives sont également très employées, pour saturer l’univers perceptif du spectateur.
�� Un spectacle baroque ? On pourrait presque parler debaroque tant la description du monstre privilégie la ligne courbe (Sa croupe se recourbe en replis tortueux), la violence (il faut relever toutes les mentions du sang dans le passage), le mouvement…
Ce spectacle doit éveiller la pitié du spectateur.
B. Un tableau « pathétique »
Petits Classiques Larousse -4- Phèdre de Racine
Il est remarquable dans la deuxième partie du récit, où les parolesd’Hippolyte sont rendues au discours direct par Théramène, ce qui renforce leur pouvoir émotif. Si la mort d’Hippolyte n’est pas représentée sur scène, elle est décrite avec beaucoup de complaisance (v. 1550 à 1570) avec une insistance sur le phénomène de la métamorphose : après un combat avec l’inhumain, Hippolyte lui-même n’a plus rien d’humain : un corps défiguré : / Triste objet où des...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Recit de théramène
  • Le récit de théraméne
  • Récit de théramène
  • Recit de théramene [phedre]
  • Le récit de théramène dans phèdre
  • Commentaire : récit de théramène sur la mort d’hippolyte – vers 1525 à 1547
  • Theramene
  • Tirade de Théramène

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !