Réglementation

252 mots 2 pages
■ Définition de l’économie :
Étymologie : du grec « oikos », maison et « nomos », gérer, administrer.
Étymologiquement, l’économie est l’art de bien administrer une maison, de gérer les biens d’une personne, puis par extension d’un pays. Plus généralement, l’économie est une science sociale qui étudie la production, la répartition, la distribution et la consommation des richesses d’une société. Le principe général qui sous-tend l’économie, en particulier pour les ressources limitées ou rares, est celui de la rentabilité. Elle consiste à consommer un minimum de moyens en vue de réaliser un maximum de profits. La définition de l’économie n’est pas consensuelle. Ses contours et son contenu varient en fonction des auteurs et des courants de pensée.
■ Champs d’investigation de l’économie :
• la production, la distribution, et la consommation des biens et des services ;
• les moyens matériels d’existence de l’homme ;
• les systèmes d’échange quelles que soient leurs structures ;
• l’allocation des moyens rares.
Nous vous proposons de découvrir d’un oeil critique (ou se remémorer) les bases des marchés et des fonctions économiques, mélange issu de deux théories significatives (classique et keynésienne) ; considérer le concept d’équilibre dans sa dimension nationale et dans la relation avec le reste du monde (balance et change) ; considérer les éléments de la politique économique (acteurs, moyens, impacts et limites) ; ouvrir sur l’évolution du système financier monétaire et bancaire. Le but étant de bien établir le lien entre l’économie réelle et l’économie

en relation

  • Réglementation
    727 mots | 3 pages
  • La reglementation
    9532 mots | 39 pages
  • Réglementation
    7971 mots | 32 pages
  • Reglementation
    2343 mots | 10 pages
  • Réglementation
    573 mots | 3 pages
  • Reglementation
    1815 mots | 8 pages
  • Reglementation
    4991 mots | 20 pages
  • Reglementation
    2146 mots | 9 pages
  • REGLEMENTATION
    1217 mots | 5 pages
  • La réglementation publicitaire
    259 mots | 2 pages