Répartition et croissance chez les classique

Pages: 11 (2609 mots) Publié le: 13 mars 2011
Sujet : Répartition et croissance chez les classiques.

A la fin du XVIII e siècle et au début du XIX siècle les économistes classiques centrent leurs recherches dans une vision économique nouvelle caractérisée par les débuts de la révolution industrielle et le développement du commerce international. Ils critiquent l´intervention de l´Etat et complètent les thèses du libéralisme, parmi lesquelles on trouve la critique qu´ils font au mercantilisme, le rôle qu´ils donnent à la monnaie, et l´analyse qu´ils font de la valeur et de la répartition. En effet ce sont les économistes libéraux tels que Smith, Ricardo, Malthus et Say qui donnent une impulsion décisive a l´analyse des mécanismes de marché, des lois d´échange international, et finalement de la croissance et de la répartition desrichesses, sujet dans le quel on va centrer notre analyse. Ce dernier nous amène à nous demander sur le lien qui existe entre la croissance, étant l´augmentation durable du niveau de l´activité économique, et la répartition, étant le partage du revenu en fonction des facteurs de production. La question qui surgit est celle de l´articulation que existe entre la croissance et la répartition :comment cette dernière agit-elle sur la croissance ? Quelles sont les limites des liens que existent entre ces deux notions ?
Pour répondre à ces questions on verra dans une première partie qu’il existe une articulation entre croissance économique et la répartition des richesses, puis dans une deuxième partie on montrera que la répartition peut aussi freiner la croissance.

I – L’articulation entrecroissance et répartition.

Avant d’analyser les liens entre la croissance et la répartition, on cherche les facteurs et les déterminants de ces deux notions.

A Facteurs et déterminants de la croissance économique et de la répartition des richesses.

La croissance économique se définie par l’augmentation durable des activités, ce qui se traduira par un enrichissement. Cela revient à direqu’une nation productive est une nation riche.
Smith nous propose deux solutions qui aboutisseraient à une croissance économique : une extensive et une intensive.
La première consiste à augmenter la production. Pour cela la notion d’accumulation de capital va jouer un rôle essentiel. En effet, selon Smith, cette dernière va permettre d’accentuer l’investissement, à travers lequel on pourraaccroître les facteurs de production, tels que la main d’œuvre, ainsi que les matières nécessaires pour produire. D’autre part, on pourra investir pour avoir un progrès technique, c'est-à-dire, d’introduire des machines qui vont permettre d’augmenter la production.
La deuxième, consiste à accroître le rendement du facteur travail, ce qui revient à augmenter la productivité tout en gardant la mêmequantité des facteurs de production. C’est ici que Smith va intégrer la notion de Division du Travail. Il explique, qu’il est nécessaire une division des taches afin d’augmenter la productivité. En effet, des taches simples, spécifiques, et limitées, mais complémentaires, permettraient une augmentation du rendement des travailleurs sans nécessité d’accroître le capital.
Même si Smith distingue deuxfaçons d’aboutir à une croissance économique, il affirme que celle-ci est originaire du système capitaliste, émergeant à l’époque.
Le courant classique, ne s’intéresse pas seulement aux facteurs de la création des richesses. En effet, Smith est le premier a s’intéresser dans le conflit de la répartition des gains, entre salariés et capitalistes.

La répartition présente le partage du revenu enfonction des facteurs de production : rente, salaire et profit.
La rente est tout simplement le coût de la terre, c’est le revenu que reçoit le propriétaire foncier en échange de l’utilisation de ses terres. Pour Ricardo, la rente va dépendre de la fertilité de ces dernières.
Mais la rente ne se limite pas à la rémunération des propriétaires terriains mais elle va aussi jouer un rôle essentiel...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Répartition de la croissance économique chez les classiques
  • Répartition de la croissance économique chez les classiques
  • Répartition de la croissance économique chez les classiques
  • La repartition de la croissance économiques chez les classiques
  • La repartition chez les classique
  • Répartition des richesses chez les classiques
  • La valeur et répartition chez les classiques
  • Modalités de répartition de la valeur et dynamique du capitalisme chez les classiques (smith, ricardo marx)

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !