Reflexion: 1789, une année de rupture par rapport à l’ancien régime ?

Pages: 6 (1429 mots) Publié le: 28 mai 2014
Reflexion: 1789, une année de rupture par rapport à l’ancien régime ?


Avant 1789, la France est une monarchie absolue. Mais à partir de 1789, le pays entre dans une période de révolution nationale. Pendant les années de 1789 et 1804, la France se trouve face à une série de bouleversements. Durant ces quinze années, les régimes et les protagonistes politiques se « renouvellent » très vite,de la monarchie constitutionnelle, par la 1ère République avec une convention, à un directoire et un consulat, et c’est pourquoi on parle de révolution. Mais alors, est-ce que c’est en même temps une année de rupture par rapport à l’ancien régime ? Pour répondre à cette question, en première partie de cette composition, on parlera du premier acte révolutionnaire en France, c’est-à-dire laproclamation de l’Assemblée Nationale, et de la nouvelle Constitution. Ensuite, dans un deuxiéme temps, on parlera des conséquences de la prise de la Bastille sur le régime ainsi que sur la populace. Finalement, en troisième partie, en tant que ramifications des évènements ayant lieu en 1789, on parlera de la chute finale et complète de la monarchie en août 1792, ce qui mènera à la 1ère République.L’ouverture des États généraux (réunion des classes sociaux, le clergé, la noblesse et le tiers-état) a lieu officiellement le 5 mai 1789 à Versailles. Mais cette réunion commence par la manifestation d’un desaccord, le tiers-état ne voulant plus que les votes soient par ordre, réclament le vote par tête (1 député = 1 voix). Malgré cela, la pétition est rejetée par le Roi, parce qu’ un votepar tête et pas par ordre est en contradiction avec le sens même de la monarchie absolutue donnant la majorité de votes au tiers-état. Et c’est pour cela que le 17 juin 1789, les députés du tiers-état avec le support de quelques députés du clergé et de la noblesse se proclament Assemblée nationale. Cette déclaration est une attaque contre la monarchie absolue, car le tiers-état veut affirmer lasouveraineté nationale, c’est-à-dire que la Nation et non pas le Roi détiendrait le pouvoir suprême. Le Roi, essayant de détruire cette révolution contre lui décide de fermer la salle de réunion du Tiers-état. Ce qui provoque la réunion dans la salle du Jeu de paume à Versailles le 20 juin. Lors du serment du Jeu de paume, la nouvelle Assemblée nationale proclame son but d’établir une Constitution,un document où est établi l’organisation des pouvoirs politiques. Apparemment, l’Assemblée nationale veut maintenir les principes de la monarchie, avec la seule différence de que le Roi partage ses responsabilités. On cherche à ce que le Roi gouverne en s’appuyant sur la Nation. Et c’est grâce à ce deuxième acte révolutionnaire que, le 9 juillet 1789, l’Assemblée nationale se déclare Constituanteet on passe d’une monarchie absolue à une monarchie constitutionnelle (malgré les protestations du Roi).

Les changements importants décrits ne sont cependant qu’un commencement, cette période de révolution ne restant pas aussi pacifique comme elle ne l’a été jusqu’à maintenant. La prise de la Bastille tiendra des répercussions politiques immédiates et à longue terme et est aujourd’hui connuecomme le symbole de la Révolution française. Le soulèvement du peuple français est dû à la rumeur d’un complot du Roi de « faire venir des régiments étrangers pour encercler Paris et venger l’affront du serment du Jeu de paume ». Et pour défendre l’Assemblée nationale de ces attaques étrangers, les parisiens s’emparent des Invalides pour avoir des armes et après, le 14 juillet, de la Bastille qui enfait n’est pas stratégique, mais servirait, comme on le verra, en tant que symbole de la chûte de la monarchie absolue (la Bastille ne compte à ce moment pas plus de 7 prisonniers, mais elle représentait l’arbitraire royal, c’est à dire le pouvoir d’emprisonner n’importe qui sans jugement). Cette action révolutionnaire ne reste pas sans conséquences, positifs ou négatifs. Au début, le Roi...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La souveraineté de la loi de l'ancien régime à la révolution : continuité ou rupture ?
  • La déclaration des droits de l'homme et du citoyen une rupture avec l'ancien regime
  • Rupture et mutation de 1789 a 1815
  • La restauration, un retour à l'ancien régime ?
  • La france de l'ancien régime à 1852
  • Y a-t-il une constitution sous l'ancien régime ?
  • Les régimes politiques de 1789 à 1799
  • Regime parlementaire de 1789 a 1958

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !