Registre tragique dans voyage au bout de la nuit

Pages: 6 (1413 mots) Publié le: 4 mai 2014
Ecrit au XXe siècle, l’œuvre intégrale de Louis-Ferdinant Céline, un écrivain et médecin français, fait polémique et entraine de nombreux débats suite à son écriture spécifique qui transgresse les valeurs classiques de la littérature. En effet, dans Voyage au bout de la nuit, l’auteur dénonce l’absurdité du monde avec différents registres à travers son personnage principal, Bardamu, unanti-héro. Le récit commence par l’engagement et les périples de Bardamu à la guerre, c’est d’ailleurs sur ce passage que nous allons nous pencher en nous intéressant principalement au registre tragique. Il s’agit de mettre en scène une situation à travers laquelle la souffrance et la mort sont inévitables et injustes, et auquel le héros est victime de fatalité à laquelle il ne peut remédier. Nous allonsdonc nous intéresser à ce registre, dans une première partie avec le tragique de la guerre. Puis en seconde partie, la transgression de ce registre.. Cela va nous permettre de répondre à la problématique : Comment, à travers la guerre, Céline arrive t’- il à passer d’un registre classique, à un registre tout à fait novateur ?

La guerre est le tout premier sujet traité dans ce roman, Bardamus’est engagé sur un coup de tête, simplement parce qu’une parade militaire lui avait plu. Il regrette alors petit à petit, tout en sachant que malheureusement, il ne pourra revenir en arrière. «  Nous étions donc plus rien qu’entre nous ? Les uns derrière les autres ?...On était faits, comme des rats. » (P10). Même vers la fin du passage sur la guerre il dit : « c'est des choses qu'on a du malà croire avant d'aller à la guerre ». De plus, Bardamu à peur, il ne s’attendait pas à toute cette horreur. « On est puceau de l’Horreur comme on l’est de la volupté….. A présent, j’étais pris dans cette fuite en masse, vers le meurtre en commun, vers le feu..ça venait des profondeurs et c’était arrivé » (P14). Bardamu est comme emprisonné, il tente de s’en sortir au mieux, mais ne peut pasmodifier le cours des évenements « On ne pouvait pas éviter tout » (P24). « Chaque mètre d'ombre devant nous....Il n'y avait guère d'imprévu dans cette histoire que l'uniforme de l'éxécutant ». La mise en scène de situation dans laquelle le héro souffre présente le registre tragique. La multiplications d’exclamative renforcent cette idée. : « Ah ! Dis donc ! que je me répétais tout le temps. Ah ! Disdonc !... »
Le narrateur souffre des actions répétées de la guerre « On était bien fatigués nous-mêmes, avec tout ce qu’on supportait en aciers sur la tête et sur les épaules » (P25). De plus en plus, la souffrance s’accentue dans le récit « Depuis quatre semaines qu’elle durait, la guerre, on était devenus si fatigués, si malheureux, que j’en avais perdu, à force de fatigue, ma peur sur laroute….ça finit par faire hésiter les plus entétés, à vivre encore » Bardamu se sent épuisé, sa souffrance est irremédiable. Il n'a plus d'espoir «  car creuver pour creuver de fatigue ou d'autre chose, la plus douloureuse façon est encore d'y parvenir en coltinant des sacs pour remplir la nuit avec » (P35) «  Il ne me restait qu'un tout petit peu d'espoir, celui d'être fait prisonnier », le narrateur estun homme ordinaire, figé à ne rien pouvoir faire contre la guerre, il ne veut pas se battre, pas mourir.
Bardamu aimait bien son colonel, seulement la mort de celui-ci sembla inévitable. La mort est très présente et injuste. Bardamu a peur de la mort et sent qu’il n’y va pas y échapper. Il n'a pas de courage, c'est un anti-héro «  Je préférais la mienne de mort, tardive…On a bien le droit d’avoirune opinion sur sa propre mort. Mais alors ou aller ? Droit devant moi ? Le dos à l’ennemi. » (P19). Il dis aussi « on plongeait d’un coup dans la sale aventure, dans les ténèbres de ces pays à personne » (P26), Bardamu se sent partir vers la mort petit à petit. A travers la fatalité, il exprime « Je me disais toujours que la première lumière que je verrais ce serait celle du coup de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Voyage au bout de la nuit
  • Voyage au bout de la nuit
  • Voyage au bout de la nuit
  • Voyage au bout de la nuit
  • Voyage au bout de la nuit
  • Voyage Au Bout De La Nuit
  • Voyage au bout de la nuit
  • Voyage au bout de la nuit

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !