Renaissance

814 mots 4 pages
Au XVème siècle, les croyances nous disent qu'après l'horizon, que l'on peut observer en bord de mer, il n'y a plus rien. C'est le vide. Pourtant, des européens vont trouver le courage nécessaire pour prendre la mer et naviguer au-delà de cet horizon. Ils découvriront l'Afrique australe et bien sûr ce nouveau continent qu'est l'Amérique. Toutes les découvertes qui vont être faites pendant cette période constituent le fondement de la société moderne. Là encore, nous voyons que la Renaissance, comme nous l'avons déjà évoqué dans notre dossier DES ORIGINES DE LA RENAISSANCE, contient en elle des éléments fondateurs de notre société moderne. Après avoir pris connaissance des raisons qui favorisent de telles expéditions, nous suivrons les navigateurs les plus connus de cette époque dans leurs périples. Mais gardons aussi un regard critique sur ces découvertes et n'oublions pas qu'elles ont été également la triste occasion de disparition de civilisations.
Au 15ème siècle, la redécouverte du monde antique met fin au Moyen Âge et consacre la Renaissance, italienne d'abord, puis européenne. Au cours des siècles précédents déjà, l'Italie avait exercé son influence sur la France: les ports marchands de Venise, de Gênes et de Pise drainaient le grand commerce, en particulier celui des produits d'Orient, et les banquiers italiens dominaient la finance internationale.
Mais c'est aux 15ème, 16ème et 17ème siècles que la Renaissance déchaîne un engouement pour l'art et la culture de la Péninsule. La présence de reines italiennes à la Cour de France (Catherine puis Marie de Médicis), puis celle du cardinal italien Mazarin, ne font que renforcer ce rapprochement entre les deux cultures, par ailleurs cousines latines.
Les échanges se multiplient ainsi entre artistes et érudits : Léonard de Vinci et Benvenuto Cellini sont invités par François 1er en 1531 et 1540, tandis que Rabelais, Montaigne et bien d'autres séjournent à Rome et en Toscane. Cette fascination pour l'Italie

en relation

  • Renaissance
    819 mots | 4 pages
  • La renaissance
    516 mots | 3 pages
  • La renaissance
    464 mots | 2 pages
  • Renaissance
    360 mots | 2 pages
  • La renaissance
    654 mots | 3 pages
  • Renaissance
    1075 mots | 5 pages
  • La renaissance
    1007 mots | 5 pages
  • Renaissance
    3416 mots | 14 pages
  • Renaissance
    415 mots | 2 pages
  • La renaissance
    847 mots | 4 pages