Resumé Charadeau

5183 mots 21 pages
Chapitre 1. De l´idéologie aux imaginaires socio discursifs
1. Le propos comme idéalité des fins
Le propos d´un discourt c´est le thème ou sujet d´une discussion. L´objet du discours est d´établir une relation entre soi et l´autre en tenant de le persuader. Cette persuasion comporte une certaine vision que l´on porte sur le monde.
Les multiples connaissances qu´on a sur le monde doivent être classés afin de pouvoir les conceptualiser. Chaque société détermine les objets de connaissance, les classifient et le donne une valeur. Cela se fait à travers l´activité de langage qui thématise ces objets et problématise la façon dont on doit les considérer et précise le positionnement de celui qui parle. Le sujet parlant doit tenir compte du champ thématique déterminé par la situation. Ainsi les thèmes introduits par lui sont surdéterminés par la situation ainsi que par le propos, bien qu´il reste libre de le traiter d´une façon qui le reste propre.
Propos du politique
Il concerne l´organisation de la vie en société et le gouvernement de la chose publique. Ce qui détermine le discours politique c´est le pacte de la reconnaissance d´une « idéalité sociale » entre l´instance politique et l´instance citoyenne. L´instance politique qui propose et la citoyenne qui revendique. La question possée est : comment définir une idéalité qui fasse vivre ensemble la pluralité dans un espace déterminé et, en même temps, qui tient à l´universalité ?
Dès lors, comment aborder la description des systèmes de valeur ? On peut le faire dans le cadre d´une philosophie politique ou bien dans le cadre de la sociologie. Mais c´est le langage qui à la fois fonde et configure les systèmes de valeur. Là on entre dans la problématique des représentations sociales ou c´est que Charadeau appelle les imaginaires socio discursifs.
2. L´obstacle de l´idéologie
Le monde a autant besoin de l´homme pour être signifié que l´homme de la réalité pour la signifier. L´homme, en construisant le savoir

en relation

  • Interractions verbales en classe
    41391 mots | 166 pages
  • Lecture/compréhension des textes en fle : la problématique de la perception du lien entre l'anaphore et son référent chez les étudiants universitaires soudanais
    21880 mots | 88 pages
  • Aalyse du discours
    169131 mots | 677 pages