Rousseau - du contrat social

444 mots 2 pages
Du contrat social Rousseau

1-Dans le 1er paragraphe, Rousseau affirme avec force les deux biens fondamentaux qui sont pour les hommes, la liberté et l’égalité. Les deux mots sont mis en italiques, ils sont également soulignés par la ponctuation (ligne 3) puisqu’ils sont unis par la conjonction de coordination « et » qui les met sur un pied d’égalité, mais séparés par la virgule qui marque une pose et marque ainsi le poids que méritent chacun de ces mots. De plus, ils apparaissent au cœur d’un parallélisme qui permet d’accorder la même valeur tant à la liberté qu’à l’égalité (« La liberté parce que… » ligne 3 et « L’égalité parce que… » ligne 4). Enfin, de la ligne 3 à 6, les deux termes sont répétés 3 fois (au moins).
 Liberté et égalité sont deux droits inaliénables (= qui ne peuvent pas être étrangers) et qui seront bientôt repris par la Révolution Française (1789).
2-L’égalité n’est pas le partage des biens de manière à ce que les revenus et le rang social soit les mêmes pour tous. Rousseau envisage de régler par la loi un équilibre idéal qui empêche l’excès de pouvoir ou de dépendance et l’excès de richesse ou de pauvreté. Ces propos sont donc nuancés grâce à la conjonction de coordination « mais » à al ligne 8 et à la ligne 14 où il pose l’idée d’une nécessité en droit de l’égalité. (Et ce malgré l’inégalité de fait dans la réalité.)
3-Dans le 1er paragraphe, le pronom « on » désigne la généralité des philosophes, penseurs qui cherchent à analyser l’organisation sociale. Dans le 2ème paragraphe, Rousseau affirme sa position personnelle en utilisant « je ». Dans le 3ème paragraphe, le pronom « ils » désigne les adversaires de Rousseau. Ainsi, la thèse adverse est l’impossibilité de l’égalité qui n’est qu’une illusion. Leur argument est à la ligne 3. Le deuxième argument à la ligne 4 ; l’égalité garantit la liberté. Autre argument à la ligne 11 ; la modération nécessaire.
4-Le régime politique est celui de la Monarchie Absolue, Louis XV,

en relation

  • Rousseau le contrat social
    17963 mots | 72 pages
  • Contrat social de Rousseau
    2299 mots | 10 pages
  • Rousseau, Du contrat social
    32270 mots | 130 pages
  • Du contrat social - rousseau
    2831 mots | 12 pages
  • Le contrat social- rousseau
    12130 mots | 49 pages
  • Rousseau - du contrat social
    886 mots | 4 pages
  • Rousseau Du contrat social
    1286 mots | 6 pages
  • Du contrat social - rousseau
    4029 mots | 17 pages
  • Le Contrat Social de Rousseau
    1541 mots | 7 pages
  • Du contrat social (rousseau)
    602 mots | 3 pages