Séparation des pouvoirs

1936 mots 8 pages
Droit constitutionnel

« Tous serait perdu si le même homme (..) exerçait ces trois pouvoirs : celui de faire des lois, celui d'exécuter les résolutions publics et celui de juger les crimes ou les différends des particuliers ». Cette phrase est tirée de l'esprit des lois de Montesquieu grand auteur Français du XVIII ème siècle. Cet auteur de la philosophie des Lumières reprend en partie la théorie de John Locke qui analyse la situation politique de la Grande- Bretagne du XVII ème siècle. Pour Locke, il est dangereux qu’une seule personne ait entre les mains le pouvoir législatif et exécutif. Cet individu pourrait être tenté d'appliquer un régime spécial à son avantage. Ainsi afin d'éviter cette situation il faudra partager le pouvoir législatif qui permet de faire les lois et le pouvoir exécutif qui les faire appliquer.
Pour autant, il est difficile de séparer le pouvoir exécutif avec le pouvoir fédératiste qui est fondé sur le droit de la guerre, de la paix, des traités et des alliances. En effet si ces deux pouvoirs sont séparés tôt ou tard cela créerait des ennuis pour l'état. La citation de Montesquieu annonce la théorie de la séparation des pouvoirs. Elle peut se définir comme un principe qui tend à prévenir les abus de pouvoirs en confiant l'exercice de celui-ci, non à un organe unique, mais à plusieurs organes, chargés chacun d'une fonction différente et en mesure de se faire mutuellement contre poids. Montesquieu distingue le pouvoir législatif, le pouvoir exécutif et le pouvoir judiciaire. L'intérêt est de préserver au mieux les libertés individuelles alors bafouées par la monarchie. Cette théorie est reprise dès lors dans de nombreuses constitutions afin de délimiter juridiquement le pouvoir confié aux gouvernants. Ce fut le cas notamment pour la constitution Américaine de 1787 dont les trois premiers articles sont consacrés aux trois types de pouvoirs ainsi que la constitution Française de 179. Ces deux constitutions vont inciter les

en relation

  • La séparation des pouvoirs
    816 mots | 4 pages
  • La séparation des pouvoirs
    1844 mots | 8 pages
  • la separation des pouvoirs
    3411 mots | 14 pages
  • La séparation des pouvoirs
    2514 mots | 11 pages
  • Séparation des pouvoirs
    2072 mots | 9 pages
  • Séparation des pouvoirs
    535 mots | 3 pages
  • La séparation des pouvoirs
    1363 mots | 6 pages
  • Séparation des pouvoirs
    2615 mots | 11 pages
  • Separation des pouvoirs
    550 mots | 3 pages
  • Séparation des pouvoirs
    962 mots | 4 pages