Salaire-emploi

Pages: 18 (4301 mots) Publié le: 22 février 2011
FICHE DE SYNTHESE : LA RELATION SALAIRE-EMPLOI CHEZ LES NEOCLASSIQUES ET J.M KEYNES Dans l'analyse classique, pour Adam Smith ou David Ricardo, le salaire est avant tout un salaire de subsistance (fonction du prix des denrées de première nécessité). Mais si les conditions économiques sont favorables aux travailleurs, ceux ci peuvent obtenir un taux de salaire (salaire de marché, résultat de laconfrontation entre l'offre et la demande) supérieur au taux de salaire naturel qui lui correspond au minimum de subsistance. Cela va permettre un accroissement de la population (meilleure alimentation, baisse de la mortalité infantile....on retrouve là, implicitement, la loi de population de Malthus). Il va y avoir, à terme, un excès de population active, càd du chômage qui fera retomber le salairedu marché au niveau proche de son taux naturel. Ce sont les fluctuations du salaire qui régulent le marché du travail. Les néoclassiques présentent une continuité avec les classiques car le marché et la concurrence sont bien au centre de l'analyse, mais sont en opposition avec les keynésiens. C'est d'ailleurs le débat qui opposa, dans les années 30, John Maynard KEYNES (1883-1946) à Arthur CecilPIGOU. Il est aujourd'hui redevenu d'actualité avec la montée du chômage que connaissent les grandes nations industrialisées. Ce débat renvoie à deux approches différentes et les mesures de politiques économiques préconisées par chacune sont diamétralement opposés : les politiques de réduction du coût salarial sont-elles le remède au chômage et à la récession comme le prétendent les Libéraux oubien au contraire constituent-elles une des causes de cette croissance ralentie comme l'affirment les Keynésiens? I : FLEXIBILTE SALARIALE ET CHOMAGE VOLONTAIRE, UNE LECTURE LIBERALE. 1°) La logique néoclassique. L'analyse libérale (néoclassique) considère que l'offre de travail de la part des ménages augmente avec le salaire proposé, car celui-ci devient alors suffisant pour compenser la"désutilité" (coût de l'effort, pénibilité) de ce travail supplémentaire. Autrement dit, plus la quantité de travail est importante, plus les individus sont réticents et exigent donc un salaire élevé pour renoncer à leur temps libre (arbitrage travail/ loisir). La demande de travail de la part des entreprises décroît quand le salaire augmente. La productivité marginale (qui sert de base à la rémunération dutravail) est en effet supposée décroissante : le nouveau travailleur apporte une valeur ajoutée supplémentaire inférieure à celle du travailleur précédent. Donc un niveau élevé d'emploi exige un salaire suffisamment bas pour que les derniers embauchés rapportent tout de même plus qu'ils ne coûtent (Ex : en supposant qu'un nouveau travailleur rapporte une valeur ajoutée supplémentaire de 6000F -productivité marginale, l'entreprise ne l'embauchera que si ce salarié accepte une rémunération inférieure à cette productivité marginale). Le chômage néoclassique est donc volontaire, car l'entrepreneur est toujours d'accord pour employer un salarié acceptant un salaire assez bas lui rapportant des profits, mais comme le travail est une contrainte pour le salarié, celui-ci préférera le loisir autravail si la rémunération est basse. 2°) Baisser les salaires pour assurer le plein emploi Que se passe-t-il si l'offre de travail augmente? La demande de travail des entreprises n'ayant pas changé, du chômage apparaît. Mais si les salaires sont flexibles à la baisse (ce qui est le cas en concurrence pure et parfaite), ce chômage sera vite résorbé, car tous ceux qui accepteront le nouveau salaires'équilibre seront employés. Séquence libérale : La baisse des salaires augmente le volume de l'emploi. de l'offre de travail (désutilité du travail pour le salarié) Marché du travail du salaire d'équilibre O > D = chômage de la demande de travail (coût relatif du travail attractif pour l'entreprise) Chômage provisoire (frictionnel) Autorégulation par le marché Le chômage involontaire ne saurait...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Salaire ennemi emploi
  • Salaire ennemi emploi
  • Dans quelle mesure peut-on opposer salaire et emploi ?
  • La relation salaire-emploi à partir de l'analyse de keynes
  • Les salaires
  • Votre salaire
  • Salaire
  • Salaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !