Salut !

1421 mots 6 pages
Philosopher est un verbe dont le sens peut être ambigu : en un sens propre, il désigne la réflexion sur les causes dans une conception générale du monde, comme résultat de l'amour de la connaissance. En sens dérivé, il peut désigner un art de bien vivre. Il désigne donc à la fois une représentation de type contemplative (connaissance pure) ou une activité plus engagée dans la vie proprement humaine. L'activité de philosopher concerne donc à la fois l'action morale et politique, et nos moyens de connaître.
En quoi ceci est-il une spécificité de l'activité philosophique ? La conception du monde (l'acte de contempler) du philosophe se distingue-t-elle des autres conceptions du monde ? Deux questions proprement philosophiques peuvent servir de guides : * pourquoi philosopher ? * comment philosopher ?

Analyse d'expressions courant
Les mots « philosophie », « philosophe », « philosopher », ont chacun plusieurs sens, et ces sens dépendent d'un contexte. Ce contexte est défini par ce que fait la personne qui parle ou dont on parle, par l'objet de notre discours, ou par l'activité dans laquelle nous sommes engagés. Par exemple : * on dit que quelqu'un subit une épreuve avec philosophie ; « je suis philosophe », « il faut prendre les choses avec philosophie », etc. ; le mot est synonyme de calme, de contrôle de soi, et souvent de résignation ; * mais être philosophe, c'est aussi avoir des opinions en faisant preuve d'esprit critique, en étant capable de penser par soi-même ; * le sens d'une œuvre exprime une certaine philosophie, une vision du monde (morale, scientifique, historique, etc.) ; * la philosophie d'un philosophe, par exemple sa doctrine, son système d'idées cohérent ; * le cours de philosophie ; on désigne là la discipline avec son contenu défini par un programme.
Etude des notions et division de la philosophie
Apprend-on la philosophie ou à philosopher ?
Sur quoi porte l'activité philosophique ? Les expressions courantes ne

en relation

  • Pronom personnel
    667 mots | 3 pages
  • Philosopher, est-ce secouer le joug de l'autorité ?
    2159 mots | 9 pages
  • Commémoration et société
    1262 mots | 6 pages
  • the punk mouvement
    33895 mots | 136 pages
  • Henri bergson, le rire
    292 mots | 2 pages
  • "La philosophie n'est pas l'art" bergson
    3735 mots | 15 pages
  • Les symboles pourquoi faire ?
    341 mots | 2 pages
  • Qu'est-ce que comprendre autrui ?
    1282 mots | 6 pages
  • Ma philosophie
    324 mots | 2 pages
  • Promesse de contrat
    1963 mots | 8 pages
  • Philo
    3849 mots | 16 pages
  • Salut!
    2684 mots | 11 pages
  • Salut !
    463 mots | 2 pages
  • Salut !
    931 mots | 4 pages
  • Salut !
    261 mots | 2 pages