scenario

Pages: 10 (2299 mots) Publié le: 6 mars 2014
 CHAPITRE1 (« put your lips on me and I can breathe underwater », mika)
Le son de l’eau est indescriptible. il n’y a pas un instrument pour jouer cette musique. Pas une onomatopée pour saisir les notes invisibles de cette mélodie que font nos corps au contact de l’eau. Nos bras, nos pieds, nos coudes, nos chevilles, nos jambes, nos oreilles, nos sexes, nos cheveux, nos fesses quieffleurent cette surface limpide et transparente, nous submergeant progressivement, à la lenteur du serpent qui rampe ; qui attend d’attaquer, ou d’être attaqué, c’est selon.
J’avançai. Continuai d’avancer. M’attardai sur le sable. Je savais que dans quelques minutes mes pieds quitteraient la substance graineuse, solide, rigide et pourtant douce, délicate, mouillée, travaillée par un artisteinconnu .je savais que mes orteils je n’y toucherais plus. Quand le niveau de l’eau aurait dépassé ma petite hauteur, je ne gouterais plus à cette sensation, ce toucher, j’oublierais pour toujours l’effet que ça fait. Dans ma marche dansante, je connus de la beauté dans mes pas, de la fluidité dans mes gestes, de l’harmonie dans ma danse aquarelle. À l’instant, ma seule pensée fut une formule queje connus au cinéma : c’est curieux comme on apprend à mieux repérer la beauté au moment où l’on s’apprête à la quitter.
La luminosité du paysage était parfaite. Je m’allongeai sur le dos, tendis mes bras, écarta mes jambes. Vue de ciel, je ferais une belle étoile. Je fermis les yeux, Les maintins clos, hermétiquement clos. Un instant, deux, un bon moment. Quand je les rouvris, la lumièredu jour avait changé. Je connus une nuance nouvelle, le nuage d’une ombre qui se posera dans les prochaines heures. Je me surpris, telle ces bouddhistes, ces voyageurs observateurs, contemplateurs du vaste, de l’étendu, parfois du vide ou de l’inconnu, à me sentir capable de délecter le petit des détails, d’en prouver l’existence au sein d’un magma d’images, de corps et d’objets. Je savouraisen silence ma nouvelle belle sagesse !
CHAPITRE 2 (“whatever makes you happy, whatever makes you cry, so fucking special”, Radiohead)
Je n’ai pas de vie. Pas au sens propre de l’expression. J’ai une maison, une épouse, deux enfants. J’ai un boulot, j’ai une mère et un père. J’ai un frère. J’ai un animal de compagnie. J’ai une clope dans la pochette intérieure de ma chemise de banquier. J’aiune bouteille de veuve Clicquot sur mon bureau, une flûte, et ‘Creep’ de Radiohead en marche sur mon lecteur CD. cette obsession, cet entêtement, cette frénésie, cette obstination, cet acharnement, cette détermination qu’ont ceux qui sont vivants, (et non pas survivants, il y a une nuance !) n’est plus. Pas dans ma brève existence. Pas dans ma minuscule expérience. Pas dans mon présent. Enfinquoi ? Vous allez me dire : CHACUN A SES ENNUIS .CHACUN CONNAIT DES HAUTS ET DES BAS, chacun, tous, nous, la vie, de ces formules magiques, prêtes qu’on trouve dans les manuels. Qu’est ce qu’ils ont les humains ? De quoi est ce qu’ils ont peur tout le temps ? Qu’ils tentent de rapprocher leurs expériences, qu’ils associent l’autre à leur actuel. Ça se rapproche de la folie. Vous ne trouvez pas ?-tu deviens fou.
-fou?
-ça te fait plaisir ce retour d’écho ?
Elle tourna les talents, moi, je la scrutai du regard. Scintillante. Si j’avais à décrire ma dernière vision d’elle, je dirais simplement scintillante. Ou du moins, c’est dont je garde souvenir. Cette lumière qui émanait d’elle. De tout son être. Des yeux qui vous disent que vous n’êtes qu’un homme. Que vous soyez Primitif,moderne, contemporain ou hors du temps, hors de classification, vous demeurez un homme et Pas plus ! Comme tous ces hommes qu’elle a rencontré, connu, aimé, dénudé, baisée, puis chassé, vous êtes.
‘Ne reviens plus’ Furent ces derniers trois mots. Depuis, je ne l’ai plus revue.je fus le premier à apprendre sa mort le lendemain même de notre conversation. Le rapport de la police en dis une mort...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Scenario
  • Scenario
  • Scenario
  • Scenario
  • Scénario
  • Scénario
  • Scenario
  • Scénario

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !