Science positive

Pages: 57 (14032 mots) Publié le: 12 novembre 2012
La méthodologie de l'économie positive 

Chapitre I du livre Essais d'économie positive de Milton Friedman

Dans son admirable livre, Objet et méthode de l'économie politique, John Neville Keynes établit une distinction entre  une science positive... [,] corps de savoir systématisé concernant ce qui est ; une science normative ou régulatrice... [,] corps de savoir systématisé concernant lescritères de ce qui doit être... ; un art... [,] système de règles permettant d'atteindre une fin donnée Ÿ ; il précise que  la confusion entre ces disciplines est très répandue et a été la source de beaucoup d'erreurs nuisibles Ÿ ; et il souligne l'importance qu'il y aurait à  établir une science positive de l'économie politique Ÿ .
Ce texte traite essentiellement de certains des problèmesméthodologiques qui se font jour dans l'établissement de la  science positive Ÿ que Keynes appelait de ses voeux - en particulier du problème de savoir en quoi une hypothèse ou une théorie peut ou non se trouver acceptée à titre expérimental au sein du  corps du savoir systématisé concernant ce qui est - Ÿ. La confusion déplorée par Keynes sévit néanmoins encore si largement, et représente encore untel obstacle à la reconnaissance de ce que l'économie peut être (et est en partie) une science positive, qu'il nous semble utile de faire précéder le corps même de l'article de quelques remarques concernant la relation entre économie positive et économie normative.

I. La relation entre économie positive et économie normative

La confusion entre économie positive et économie normative estinévitable dans une certaine mesure. L'objet même de l'économie est considéré par presque tous les hommes comme d'une importance vitale pour eux, et comme une matière relevant de leur propre expérience et de leur propre compétence ; il est la source de controverses sans fin, et sert de prétexte à de nombreuses décisions législatives. Des  experts Ÿ auto-proclamés parlent qui ne font pas l'unanimité etqui ne peuvent tous être tenus pour désintéressés ; sur des questions aussi importantes, la parole des experts ne pourrait de toute façon pas être prise pour argent comptant, même si ceux-ci étaient quasiment unanimes et clairement désintéressés . Les conclusions de l'économie positive apparaissent déboucher, et débouchent effectivement, sur des questions normatives importantes, des questionstouchant à ce qui doit être fait et à la façon dont tout objectif donné peut être atteint. Les profanes comme les  experts Ÿ ne peuvent qu'être tentés de formuler des conclusions positives qui s'adaptent aux préjugés normatifs les mieux ancrés, et de rejeter les conclusions positives si leurs implications normatives (réelles ou supposées) sont désagréables.
L'économie positive est, par principe,indépendante de toute position éthique ou de tout jugement normatif. Comme Keynes l'a dit, elle concerne  ce qui est Ÿ, et non  ce qui doit être Ÿ. Sa tâche est de fournir un système de généralisations utilisable pour prévoir de manière adéquate et pertinente les conséquences de tout changement de circonstances. Ses performances peuvent être jugées sur la base de la précision, de l'acuité et de laconformité à l'expérience des prévisions qu'elle permet. En somme, l'économie positive est, ou peut être, une science  objective Ÿ du même ordre que la science physique. Le fait que l'économie traite des interrelations humaines, et que le chercheur y fasse plus nettement partie de la matière étudiée que dans les sciences physiques, tout en procurant à ce dernier des données dont le physicien nepeut disposer, rend bien sûr plus difficile pour lui l'atteinte de l'objectivité. Mais ces caractéristiques ne créent pas, à mes yeux, de différence fondamentale entre les deux groupes de sciences .
L'économie normative et l'art de l'économie ne peuvent être séparés de l'économie positive. Les décisions politiques reposent toujours sur une prévision des conséquences qu'il y aura à faire une...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'action positive ou la discrimination positive
  • Discrimination positive
  • La discrimination positive
  • approche positive
  • Discrimination positive
  • Discrimination positive
  • la discrimination positive
  • Discrimination positive

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !