Science d''economie et de gestion

Pages: 13 (3133 mots) Publié le: 2 février 2011
Qu’est ce qu’un taux de change ?

Il existe deux types d’opérations de changes. Les plus courantes, sont les opérations au comptant (spot), caractérisées par un dénouement immédiat (ou presque, la pratique voulant que l’opération soit dénouée sous deux jours ouvrés). Dans les opérations à terme (forward), l’échange des dépôts bancaires libellés en différentes monnaies se fait à une dateultérieure, déterminée au moment où sont conclues les opérations. Le taux de change au comptant s’applique à la première catégorie d’opérations, le taux de change à terme à la seconde.
Quand la valeur d’une monnaie augmente, elle connaît une appréciation; dans le cas contraire, on parle de dépréciation.

L’importance des taux de change

Les taux de change sont importants car ils affectent le prixrelatif des biens d’une économie donnée par rapport aux biens étrangers. Par exemple le prix d’un bien fabriqué aux Etats-Unis est déterminé par deux facteurs : le prix en dollars de ce bien et le taux de change euro/dollar.
Supposons qu’un français décide d’acheter un ordinateur Compaq, vendu 2000 dollars aux Etats-Unis : si le taux de change euro/dollar est de 1,1789 (comme c’était le cas 4janvier 1999), cet ordinateur lui coûtera en France 1696 euros (2000/1,1789).
Supposons qu’il attende le 26 octobre 2000 pour effectuer son achat, alors que le taux de change de l’euro est tombé à 0,8252 : le même ordinateur (pour un prix en dollars supposé stable) lui coûtera beaucoup plus cher, soit 2424 euros (2000/0,8252)
Cette dépréciation de l’euro correspond à une appréciation du dollar quifait baisser le prix des produits européens aux Etats-Unis.
Ce raisonnement conduit a la conclusion suivante : lorsque la monnaie d’une économie s’apprécie (c’est-à-dire que sa valeur relativement aux autres monnaies augmente), les biens « domestiques » (s’oppose à « étranger ») vendus à l’étranger deviennent plus chers et les biens étrangers importés deviennent moins chers. Inversement ; quand lamonnaie d’une économie subit une dépréciation, les prix de ses exportations baisent, alors que les prix de ses importations augmentent.

3 . Les instruments de gestion des risques de change sur les marchés

Le risque de change est le préjudice subi par une entreprise qui réalise une opération commerciale (achat ou vente) ou une opération financière (emprunt ou prêt) dans une monnaiedifférente de sa monnaie nationale.

Elle court ainsi le risque de voir le contrat se dénouer à des conditions de change différentes de celle du contrat initial, et dans un sens défavorable.

Le risque de change apparaît, alors, chaque fois qu’une opération, quelle que soit,est libellée dans une devise étrangère.

Les entreprises tournées vers les marchés étrangers, qu’elles soient importatrices ouexportatrices, sont donc confrontées aux risques liés à la volatilité des devises.

L’activité de commerce international d’une entreprise génère donc un risque de change qui a une double nature
➢ Commerciale : en tant qu’importateur ou exportateur de biens facturés en devises étrangères ;
➢ Financière : en tant qu’emprunteur ou prêteur de devises

3.1. Définition

Lerisque de change résulte du risque de fluctuation par rapport à une autre monnaie sur une position nette prise par l’entreprise.

La position de change est la différence positive ou négative entre les avoirs libellés en devises étrangères et les dettes en devises étrangères.

Tout comme les risque de taux, le risque de change se détermine devise par devise.

La position de l’entreprise peut êtrede trois natures :
• Fermé si la somme des créances est égale à la somme des dettes ;
• Longue si les créances sont supérieures aux dettes
• Courte si les créances sont inférieures aux dettes
Nous aurons ainsi le tableau suivant :

|Natures de la position de change |Evolution des cours de change |Impact sur le résultat de l’entreprise |...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Economie est-elle une science ?
  • La science economie
  • science économie
  • Science economie
  • sciences de gestion
  • Sciences de gestion
  • Sciences de gestion
  • Sciences de gestion

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !