Sciences économiques

1198 mots 5 pages


Chapitre : SCIENCE ET POLITIQUE

19-L’évolution : fait et théorie • Kirtley Mather, fut un pilier de la science et de la religion chrétienne
• Kirtley accompagne Clarence Darrow dans le Tennessee pour témoigner en faveur de
L’évolution au procès scopes.
• Selon les principes idéalisés du discours scientifique « le retour à des problèmes restés en sommeil doit refléter l’obtention de données nouvelles capables de conférer une nouvelles vigueur à des notions abandonnées »
• Les créationnistes n’ont pas présenté un seul fait ou argument nouveau
• La conviction du créationnisme n’est pas de la science et que le « créationnisme scientifique » est une expression qui ne vent rien dire et est une contradiction dans les termes.
• Eh bien oui, l’évolution est une théorie. Mais elle est aussi un fait établi ; et les faits est les théories sont des choses différents
• Les faits sont les données de l’univers, les théories sont des structures d’idées qui expliquent et interprètent les faits
• La théorie de l’évolution jouit aujourd’hui d’une réjuvénation inhabituelle. Or, malgré
Toute cette agitation, aucun biologiste n’a remis en cause la réalité de l’évolution
• L’objet de débat est de savoir comment s’est produit ?
• Les créationnistes détournent et caricaturent ce débat en négligeant, pour servir leurs objectifs, la certitude comme sur laquelle il repose et en laissant faussement entendre que nous doutons aujourd’hui du phénomène que nous cherchons à comprendre.
• Le philosophe Karl Popper soutient depuis des dizaines d’années que le critère essentiel de la science est la nature réfutable de ses théories. Nous ne pouvons jamais prouver absolument, mais nous pouvons réfuter un ensemble d’idées qui ne peut pas être en principe, réfuté n’est pas de la science.
• L’expression « créationnisme scientifique » est une absurdité qui recèle une contradiction

en relation

  • La science économique
    3954 mots | 16 pages
  • Science(s) économique(s)?
    1786 mots | 8 pages
  • Science economique
    1006 mots | 5 pages
  • Science économique
    435 mots | 2 pages
  • La science economique
    1793 mots | 8 pages
  • Sciences économiques
    9268 mots | 38 pages
  • Science économique
    2169 mots | 9 pages
  • Sciences économiques
    667 mots | 3 pages
  • Les sciences economiques
    1155 mots | 5 pages
  • Sciences économiques
    8299 mots | 34 pages