Sciences de l'éducation

Pages: 5 (1002 mots) Publié le: 2 avril 2012
La question de la discipline a suscité un certain nombre de débats. Est-ce qu’il peut y avoir une éducation scientifique ? Pourquoi parle-t-on de sciences de l’éducation ? Si ce n’est pas l’éducation qui est scientifique c’est la méthode qui l’est. C’est la manière d’étudier, d’aborder l’éducation qui est scientifique. L’éducation peut-elle être étudiée de manière scientifique ou pas ? Ce débatdure encore aujourd’hui. Consensus comme quoi on peut avoir une approche scientifique de l’éducation.
En 1883, Jules Ferry institue à la Sorbonne un cours de science de l’éducation. Ce cours est en réalité une option (cours complémentaire) dans laquelle il est question de pédagogie ou de science de l’éducation. Et ces cours sont dispensés par des enseignants de philosophie. C’est pour cette raisonqu’aujourd’hui on trouve des enseignants chercheurs qui sont plutôt des philosophes. En 1887, un poste de science de l’éducation est créé à la Sorbonne, tenu par Henry Marion qui devient le premier professeur de science de l’éducation. Il sera ensuite suivi par Ferdinand Buisson et Emile Durkeim (1902). Avec Durkeim l’intitulé « sciences de l’éducation » va disparaitre progressivement pourlaisser sa place à une perspective sociologique de l’éducation. Cette évolution a deux conséquences :
• La question de l’éducation va se détacher du domaine de la philosophie.
• L’apparition d’un débat sur l’existence ou non de cette discipline comme autonome vis-à-vis des autres disciplines.
Durkeim ne reconnaissait aucune autonomie à la science de l’éducation. Pour lui, la science de l’éducationne pouvait être qu’une branche de la sociologie. Pour lui, l’éducation entretient avec la société, un rapport de dépendance. Pour Durkeim, chaque évolution, transformation du système éducatif se fait sous l’action d’un courant social. C’est-à-dire que pour comprendre l’école, il faut étudier ce que la société en attend. A partir du XXème siècle, on voit que la société a la nécessité d’égalitéentre les hommes et les femmes : l’école s’ouvre aux femmes. Il y a aussi toute la réforme d’une école professionnelle. De plus, on a un besoin de formation : on limite puis supprime les barrières donc développement phénomène de massification. Il faut donner la possibilité a tout le monde d’avoir un bac (années 70-80). La question du chômage apparait dans le débat public : besoin d’une main d’œuvrequalifiée donc études supérieures prennent de l’importance (création de baccalauréats professionnels). L’université va s’ouvrir. Aujourd’hui de plus en plus d’étudiants sont amenés à augmenter leur niveau de formation à l’université (bac +5). Pour Durkeim, il n’y a pas d’autonomie de sciences de l’éducation d’où pour comprendre l’école, il faut étudier ce que la société attend du système éducatif.Pour Durkeim, cette priorité à la sociologie n’exclue pas de s’intéresser à la biologie, par exemple, ou à la psychologie pour comprendre, pour améliorer l’éducation. L’objectif premier de science de l’éducation c’est, dans un premier temps, d’assurer la préparation professionnelle des maitres de l’enseignement secondaire. Et dans un second temps, d’assurer la formation professionnelle de tous lemaitres (primaire comme secondaire).
La mise en place de cet enseignement est liée aux réformes de Jules Ferry qui instaure la gratuité des écoles primaires (1881) et elle devient obligatoire et laïque (1882) => nécessité de former les enseignants. A partir du XXème siècle, mouvement de création d’écoles + évolution de construction des collèges (dans les années 60, on en ouvre environ 1 parjour).
Très vite cet enseignement de science de l’éducation devient un enjeu politique, un enjeu idéologique et il permet de mettre en valeur les nouveaux savoirs de la psychologie et de la sociologie. Cet enseignement permet aux républicains de légitimer un discours favorable à la morale laïque et à la solidarité nationale. On va aussi diffuser un certain nombre de valeurs. Dans ces cours...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Sciences de l'éducation
  • Science de l'education
  • Sciences de l'éducation
  • Sciences de l'éducation
  • science de l'éducation
  • La science de l'education
  • Science de l'éducation
  • Sciences de l'éducation

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !