Socrate et les sophistes

619 mots 3 pages
Socrate et les sophistes.

->5ème siècle :grande fermentation intellectuelle, le réflexion critique s’éveille partout : tragedie d’Euripide, dans l’histoire avec Thucydide, dans la comédie avec Aristophane. Parmi les agents les plus actifs : socrate et les sophistes.

1.Socrate.
Un athénien qi n’a jamais quitté Athènes, naquit en 469 d’un père statutaire et d’une mère sage femme.
Son orientation philosophique :Socrate se détourna des spéculations trop ambitieuse des premiers philosophes ; il fit porter son effort sur l’analyse des idées ou concepts qui forment le contenu de notre esprit et qui s’expriment par les termes du langage. Renonçant a expliquer l’univers, il prit pour devise le formule delphique, le « connait-toi toi-même », entendant par là que l’homme doit prendre conscience de ce qu’il est , à la fois en tant qu’être pensant et en tant qu’être agissant.
Il s’attacha surtout à définir des notions morales et politiques, telles que la justice, la piété, le bien, le courage, le sagesse, la tyrannie.
Sa réflexion, orientée vers la pratique eut pour objet de substituer une morale rationnelle à des coutumes incertaines, empiriques et contradictoires. L « opinion » , disait Hérodote d’après Pindare, « est la reine du monde ». Socrate voulu échapper à l’empire de l’opinion et constituer une science morale.

Socrate chez Platon : apparait comme un homme presque divin, qui remue les cœurs avec une force extraordinaire ; il fait jaillir des larmes de remords des yeux d’un Alcibiade : En l’écoutant, on est ainsi d’une émotion et d’un trouble presque douloureux. Platon nous parle d’une « mission » dont Socrate avait conscience ; l’oracle de Delphes, en le proclamant le « plus sage des hommes » avait voulu lui faire entendre qu’il devait stimuler les athéniens, « coursiers généreux ,mais un peu lourds », et les harceler comme le taons qui réveille l’attelage.
2 . Les Sophistes. l’esprit et leur enseignement : La recherche de Socrate suppose la

en relation

  • socrate et les sophistes
    465 mots | 2 pages
  • Socrate et les sophiste
    1951 mots | 8 pages
  • Socrate et les sophistes
    345 mots | 2 pages
  • Ce qui différence socrate des sophistes
    982 mots | 4 pages
  • Ce qui différence socrate des sophistes
    1116 mots | 5 pages
  • Sujet : socrate était un sophiste ou socrate n’était pas un sophiste?
    501 mots | 3 pages
  • socrate et les sophistes ( par Virginie Martel)
    940 mots | 4 pages
  • Dissertation socrate vs sophiste
    1399 mots | 6 pages
  • Comment socrate cherche-t-il à fonder une forme de vérité qui dépasse le relativisme des sophistes?
    2494 mots | 10 pages
  • Travail sur platon
    1387 mots | 6 pages