sous l orage1

16865 mots 68 pages
Documents
Auteurs
Oeuvres
Haut du formulaire
Rechercher un document :
Bas du formulaire
Accueil > œuvres > Sous L'Orage : Kany
Sous L'Orage : Kany
Auteur : Badian
Année de pubication : 1957
Acheter Sous L'Orage : Kany sur AbeBooks

0 document 0 citation 0 texte Vos 573 commentaires
0 document sur Sous L'Orage : Kany
0 citation de Sous L'Orage : Kany
0 texte extrait de Sous L'Orage : Kany
0 texte :
Aucun résultat trouvé
Vos 573 commentaires sur Sous L'Orage : Kany
13 avr 2015 à 04h14 par Jacob Fiohou : je veux le rôle de Birama dans sous l'orage.

12 mar 2015 à 18h22 par CHERIF HAIDARA : je vois c'est super et bien fait ce travail
07 fév 2015 à 00h16 par fadele : seydou badian
29 jan 2015 à 14h50 par benzela : je voudrais le theme cache de la page 128 à 148 s'il vous plait c'est urgent
06 jan 2015 à 11h00 par Rihanna : je veux savoir les impacts de l'école dans sous l'orage de Seydou BADIAN
06 jan 2015 à 11h00 par Rihanna : je veux savoir les impacts de l'école dans sous l'orage de Seydou BADIAN
30 déc 2014 à 17h52 par vodounou dorinda : je veux en savoir plus sur la decision du pere benfa
21 avr 2014 à 12h05 par : je veux une expose sur la problematique de l'education dans sous l'orage seydo badian
14 mar 2014 à 12h48 par MARCOS Ricardo :
La solidarité et son importance psychologique dans Sous l'oage
12 mar 2014 à 19h44 par marcel AKOUTOU : ce roman de Seydou Badian nous permet la connaissance sur notre tradition(africaine)
27 fév 2014 à 13h22 par 0022967877698 : conséquences Selon les anciens suivre la tradition et ses parents est une bénédiction divine et aussi une maniére d'avoir la miséricode de Dieu. Mais la génération succédant ces anciens ne voient plus les choses de cette maniére car elles ne suient que ce qui lui est profitable. Par exemple l'on aborde les conséquences de conflits de gén"rations dans sous l'orage de la maniére suivante(KANY devrait qu’en même suivre la tradition car pour qu’elle ait le miséricorde de DIEU, forcement

en relation

  • Version Zero TPE
    1836 mots | 8 pages