Spinoza

2880 mots 12 pages
Avec la religion, nous quittons le domaine profane, celui des travaux et des jours pour le domaine sacré cad pour se mettre en rapport à une transcendance. Celle-ci est déjà présente ds l’art, mais non de la même façon, dans la mesure où nous avons ici affaire à Dieu. Le fondement de la religion ne peut pad être démontré, prouvé objectivement, mais réside dans des croyances. ( difficulté des rapports entre la religion et la philo , problèmes des fondements de l’autorité . Elément de la culture la religion est présente dans toutes les sociétés. Elle se manifeste, les hommes se rassemblant pour pratiquer leur culte, elle nous engage dans une communauté .Il y a des signes religieux qui sont les marques d’une identité communautaire.
La religion unit les hommes car elle les rassemble autour de valeurs communes et les guide selon une morale .Elle est aussi facteur de division en raison de la diversité des religions. Si la religion est liée à la société, elle n’est pas sans rapport avec la politique. On parle ainsi du domaine théologico - politique. La religion est un moyen d’asseoir l’autorité politique (voir le pouvoir de droit divin). Cependant la politique et la religion ne sont pas liées par essence. C’est le sens de la laïcité, principe de séparation de l’Eglise et de l’Etat, fondement de la république, garantie de l’égalité des citoyens et seul moyen de permettre la coexistence pacifiée de religions diverses (homme# citoyen). Si la religion a une signification sociale et institutionnelle, elle concerne avant tout les individus dans l’intériorité de leur conscience. Elle est affaire de foi. Foi# connaissance, religion#science).
Il est question de foi parce qu’il ne peut être question de connaissance, les questions religieuses touchant à des réalités ultimes : sens de notre existence, vie après la mort. Comment définir la foi ? Elle est une forme de croyance, un tenir pour vrai. Opinion #foi #science – distinction de Kant, méthodologie de la Critique de la

en relation

  • Spinoza
    5294 mots | 22 pages
  • Spinoza
    1461 mots | 6 pages
  • Spinoza
    506 mots | 3 pages
  • Spinoza
    8929 mots | 36 pages
  • Spinoza
    1317 mots | 6 pages
  • Spinoza
    3535 mots | 15 pages
  • Spinoza
    964 mots | 4 pages
  • Spinoza
    2833 mots | 12 pages
  • Spinoza
    1033 mots | 5 pages
  • Spinoza
    3008 mots | 13 pages