Stakeholder theory and "the corporate objective revisited"

Pages: 2 (448 mots) Publié le: 1 mars 2011
La « théorie du stakeholder » (Freeman, 1984) s’appuie sur une hypothèse : l’acte commercial doit nécessairement reposer sur des valeurs explicitement formulées. Elle concerne directement lesmanagers, avant même les théoriciens et les économistes. Deux questions essentielles résument son champ d’application. Premièrement, quel est le but d’une entreprise ? Deuxièment, quelle est laresponsabilité du management vis-à-vis de ses parties prenantes ?
Les réalités économiques soulignent le postulat fondamental de la « théorie du stakeholder » : la valeur économique est créée par des personnes quise rassemblent volontairement et coopèrent pour améliorer la condition de chacun. Le profit est envisagé comme résultat et non comme moteur de l’activité économique. De grandes firmes multinationalesont adopté cette ligne de conduite avec succès – répondant ainsi aux deux questions initialement posées par la théorie du « stakeholder ».
La « théorie du stakeholder » rejette la « thèse de laséparation » (Sundaram et Inkpen, 2004) - thèse selon laquelle l’éthique et l’économie seraient deux sphères nettement séparées, qui empêche tout effort de moralisation de l’économie. Cette thèse estdéveloppée dans leur publication The Corporate Objective Revisited , à laquelle nous opposons trois critiques fondamentales : la déformation de la « théorie du stakeholder » (1), les conclusions fausses quien découlent (2), la confusion de leur postulat idéologique (3). Nous répondrons point par point.
1) La déformation de la « théorie du stakeholder »
Sundaram et Inkpen décident de négliger lesparties prenantes qui pénaliseraient la maximisation du profit, et donc les actionnaires. Ils oublient que les actionnaires sont également parties prenantes et que les intérêts de tous convergent. Lathéorie du stakeholder est paradoxalement mieux à même de soutenir le management car, en mêlant les intérêts des stakeholders aux intérêts financiers, elle facilite la maximisation du profit....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Stakeholders and shareholders
  • The astorian theory
  • The right and the wrong
  • Corporate restructuring and r&d a panel data analysis for the chemical industry
  • The duchess and the jeweller
  • Corporate social responsibility: its history, ethical justification, and abuses in the business world
  • Time and the other
  • Apple and the piracy

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !