STYLISTIQUE

Pages: 7 (3289 mots) Publié le: 9 mai 2015
STYLISTIQUE
Praecipitare
Caput: tête
Par métaphore on a tiré un sens figuré avec l’idée de chute de désillusion par exemple dans ce vers de Molière où il écrit « à madame faut-il … » Aussi on va trouver le sens temporelle de l’idée de vitesse ex. Une respiration précipitée. A partir de ce sens de rapidité on aura l’idée d’excès de la rapidité.
Précipice, gouffre et abime : Chez Hugo etBaudelaire, le gouffre baudelairien est important et chez Hugo abime qui rime avec sublime.
Texte de la deuxième promenade : au milieu (il était presque nuit quand p60- jusqu’à – le quartier où je me trouvais)
-Objet : mot savant du latin. Acception abstraite, opposition sujet/objet, dans ce sens abstrait il y a une opposition remarquable sujet/objet spécialisé en grammaire, dans le français courant ily a une synonymie entre sujet et objet lorsqu’il s’agit de nommer par exemple le sujet ou l’objet d’une science. Le mot vient du latin scolastique objectum (participe passé substantivé) ce terme va de paire avec subjectum. Pour le sens contextuel, il s’agit des éléments du monde extérieur.
La « femme objet »
-Inquiétude : c’est un mot savant. Se tenir coi = estarse quieto. Absence de repos,beaucoup plus utilisé dans le latin chrétien. Le préfix in privatif, et suffixe itudo qui sert à fabriquer des substantifs abstraits à partir d’adjectifs. Sens moraliste qui s’attache à l’esprit, l’inquiétude est vu comme une acception liée à l’image de l’âme.
-Ravissant

Style des 3 premiers paragraphes de ravissement : commentaire
Je narrateur
Les temps verbaux qui dominent, les deux premiersparagraphes et ensuite l’imparfait, le conditionnel et le passé simple
Temps du discours = la voix de l’énonciation, le moment où se raconte l’histoire et le temps du récit = les événements semblent se raconter de mêmes
Le je de l’énonciation est présent dans le temps (présent) et dans la fonction émotive qui est centrée sur le locuteur (syntaxiquement modalité exclamative et interrogative)
Présence del’énonciation
La tonalité du texte est pathétique dans le rythme des phrases et dans le champ lexical de l’isotopie (peine, mort, … >effet de dégradation dans ces termes), registre hyperbolique, la forme de la période, effet d’amplification, présentation dramatisé qui stylise un destin, pour le structure syntaxique il y a des subordonnés complétives ce qui produit l’anaphore (figure derépétition que permet l’amplification)
Les traits génériques du genre autobiographique: ce n’est pas un modèle qui se guide par la chronologie, il y a peu de récit ce qui nous surprend dans une autobiographie, il s’agit plutôt d’un journal intime,
Regarder la première et la dernière phrase : remarques stylistiques sur ces phrases. Mots frère, prochain, ami, société. Le « je » constate l’autrui plus généralequi est la société, Rousseau est renvoyé à lui-même, enfermement car dans chaque phrase il y a la disparition de l’autre, la phrase finit par moi-même. Me-je-moi : moi est la forme tonique qui est renforcé par le même.
Analyse dernière phrase (…pour la fixer sans retour)
Commentaire : On s’apperçoit qu’il y a un changement d’écriture autobiographique, les confessions est une autobiographie aupassé mais ici c’est au présent ou un passé récent dans la manière du journal intime. La question qui pose Rousseau est comment être désormais, dans les Confessions il s’agitait de comment se présenter aux être tant que dans les Reveries il s’agit de se rechercher, c’est la quête d’une identité désormais. Le livre est un livre pour soi. Forte présence d’autrui et il ne s’a pas reconnu dans ceportrait de Rousseau un monstre et un empoisonneur, la question se dédouble, il ne veut pas décider tout seul de son identité, qui sois signifie tel que je me sens mais aussi tel que les autres me voient. Mais aussi il y a la question de qui sont les autres pour me juger donc il y a le portrait des autres.
L’incipit exquise trois portraits : l‘autoportrait, l’autoportrait du moi par l’autre et le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • la stylistique
  • La stylistique.
  • Stylistique
  • Stylistique
  • Stylistique
  • Stylistique
  • Stylistique
  • Stylistique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !