Subjective cinéma

Pages: 18 (4311 mots) Publié le: 12 novembre 2012
Caméra subjective au cinéma

Notre film est bâti sur l'idée du regard : en effet notre héros ne "voit" pas qu'il
n'existe pas, et surtout que personne le distingue... Ce n'est qu'uniquement dans son
regard qu'il croit encore vivre... C'est dire si la narration cinématographique est
construite dans notre film sur la subjectivité. Par ailleurs, nous avions tourné lors de
la séquence 7 un planen particulier qui permettait de se mettre dans la peau du
personnage, heurté par un passant "imaginaire"... Ce plan qui n'a pas été retenu
finalement dans le montage utilisait la technique de la caméra subjective, et me plaisait
particulièrement... Au moment où il s'est agi de réfléchir à une problématique sur le
cinéma, je me suis dit qu'il serait intéressant de me pencher sur l'utilisationsubjective de la caméra, même si nous n'avons pas beaucoup joué de la camera subjective
stricto sensu. En effet, c'est un procédé que je ne connaissais pas trop et que je
voulais découvrir davantage. J'ai rapidement choisi quatre films afin d'illustrer mon
propos : C'est arrivé près de chez vous de Rémy Belvaux, André Bonzel, Benoît
Poelvoorde, Dans la peau de John Malkovich, de Spike Jonze,Festen de Thomas Vitenberg,
Psychose d' Hitchcock. En effet, même si c'est de manière inégale, ces quatre œuvres
utilisent toutes la caméra subjective d'une façon significative et riche. Dans un
premier temps, je vais chercher à mettre en lumière les fonctions de cette technique de
tournage. Ensuite, je tenterai d'analyser comment sur un plan pratique est mise en œuvre
cette camérasubjective.




Tout d'abord, nous allons réfléchir sur les finalités poursuivies par un
réalisateur lorsqu'il choisit de tourner grâce à la caméra subjective. En premier lieu,
il s'agit la plupart du temps de se mettre à la place de quelqu'un ou de quelque chose.

En effet, dans Psychose d'Alfred Hitchcock, par exemple, les plans subjectifs sont
beaucoup utilisés lorsqu'il y a unraccord regard. Dans le chapitre 17 (01:15:15;
01:15:31; 01:15:33), les plans de coupe sur les escaliers et la pièce vide sont fréquents
et se placent à chaque fois après le plan rapproché taille de l'homme (01:15:35). Ici,
nous prenons la place de ce personnage seul et surplombé légèrement par les escaliers
(Serait-ce une menace ?). Dans les plans suivants, nous ne sommes plus cet homme quiétait une victime, mais le tueur (01:16:05). C'est un procédé qui nous donne la sensation
de partager la perception visuelle de l'assassin. La caméra subjective se met à la place
de quelqu'un mais elle incite également à faire peur (c'est le cas par exemple dans le
plan serré épaule de l'homme lorsqu'il se fait poignarder) ou à susciter du suspense (les
plans fixes (sur quoi ?) en raccord avecle regard de l'homme lorsqu'il rentre dans la
maison, en sont l'illustration). Alfred Hitchcock utilise une nouvelle fois ce procédé
dans le chapitre 23 (à 01:34:50 ; 01:34:56) lorsque la femme se dirige vers la maison qui
la surplombe, elle aussi. Nous sentons une nouvelle fois que la femme est en danger et le
montage alterné des plans subjectifs et des plans rapprochés, accentue l'attenteinquiétante et sourde d'un danger imminent. Les deux personnages sont donc dans la même
situation et Hitchcock les fait « angoisser » de la même façon, en caméra subjective.
Preuve s'il en est que cette manière de filmer permet l'identification du spectateur
avec le personnage et l'accentuation de l'angoisse.
C'est également le cas de Dans la peau de John Malkovich de Spike Jonze, mais lacaméra
subjective est utilisée différemment. Il s'avère que ce n'est plus seulement le point de
vue du personnage, mais c'est plutôt le fait que nous sommes entièrement dans le
personnage. Nous sommes dans son corps, dans sa tête (28:12). Le plan subjectif est
d'ailleurs délimité par un cadre noir pour montrer la différence entre les plans
précédents (27:14 par exemple). Craig Schwartz...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Analyse subjective du cinéma.
  • Pensée subjective
  • Methode subjective
  • La perception est elle subjective?
  • Cause subjective
  • Cinéma
  • cinema
  • Le cinéma

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !