Suicide durkheim

2320 mots 10 pages
Emile Durkheim, le suicide

Peut-on dire que le suicide est un phénomène social ?

Emile Durkheim, est né en 1858 à Epinal et mort à Paris en 1917. Fondateur de la sociologie, en tant que discipline scientifique et universitaire, il est le premier à s'engager pour faire de la sociologie une discipline autonome se distinguant des autres sciences sociales concurrentes comme la psychologie et la philosophie. En 1897, il publie « le suicide », une œuvre dans laquelle il cherche à prouver que ce fait social, qui semble si dépendant de notre volonté, de notre liberté d'action, dépend aussi de facteurs sociaux .
Le suicide, meurtre de soit même, si il peut a première vue paraître comme un symptôme de pathologie mental, c’est a dire une maladie, est bien plus que cela : c’est un concept familier a l’individu normal possédant une valeur affective et éthique, une signification existentielle. On parle de suicide comme « d’un meurtre maquillé », dans le sens où tout les suicides ont une origine..
Durkheim tente à prouver que le suicide, bien qu’immoral et anormal pour la plupart des personnes est en faite véritablement une pathologie sociale. A travers son étude, il va tenter de même qu’il a été fait dans « les règles de la méthode sociologique » a laquelle il fait référence (l.2) de montrer que le suicide, tout comme le crime est une maladie sociale, et ne devrait pas forcement être perçut comme une manifestation morbides, c'est-à-dire quelque chose de contraire a nos fondements moraux. D’ailleurs, il déclare que le crime a une fonction dans la société et qu’il est par conséquent normal. Il va s’intéresser surtout aux taux de suicide lors de son étude car il juge que lorsque l’on connaît les taux de suicide d’une année passé dans une société, on peut prévoir le nombre de suicide pour les années a venir, en fonction de plusieurs critères.
La question est alors « peut-on dire que le suicide est un phénomène social ? »
Tout d’abord, nous allons observer les différents

en relation

  • Durkheim et le suicide
    4906 mots | 20 pages
  • Le suicide durkheim
    871 mots | 4 pages
  • Le suicide durkheim
    1079 mots | 5 pages
  • Durkheim le suicide
    881 mots | 4 pages
  • Durkheim : le suicide
    1470 mots | 6 pages
  • Le suicide de durkheim
    5653 mots | 23 pages
  • Le suicide de durkheim
    1266 mots | 6 pages
  • Le suicide durkheim
    309 mots | 2 pages
  • Le suicide-durkheim
    1572 mots | 7 pages
  • Le suicide de durkheim
    783 mots | 4 pages