Sur l'anorexie mentale

Pages: 7 (1732 mots) Publié le: 13 avril 2013
Notre travail de résumé et nos réflexions porteront sur l’article de Christine Condamin intitulé « Anorexie mentale : pathologie des liens entre les générations ». Dans un premier temps, nous allons présenter le résumé et par la suite, nous allons procéder au développement de nos réflexions sur le sujet.
L’auteur nous présente sa thèse d’étude selon laquelle, à la suite des liens pathologiqueset douloureux instaurés au sein d’une famille depuis des générations sous l’égide des pulsions de mort et d’emprise, il est possible qu’un symptôme d’anorexie se déclenche.
Pour illustrer son propos, la psychanalyste se sert d’un cas clinique. Il s’agit d’une jeune anorexique de 16 ans dont les parents s’engagent dans un travail psychothérapeutique avec l’auteur. Cette particularité du dispositifmet en évidence l’importance de la dynamique familiale dans la problématique de l’anorexie mentale, ainsi que son poids transgénérationnel. Plus précisément, il s’agit d’une famille au sein de laquelle différents problèmes touchent la fratrie. Le couple parental alerté décide de s’engager dans un travail thérapeutique pour arriver à aider ses enfants. Il s’avère que les deux parents ont ététraumatisés pendant leur propre enfance. Élevés dans des milieux où régnaient des comportements colorés par l’autoritarisme, le sadisme, la haine, le mépris, l’emprise ou la séduction perverse, ils n’ont fait que reproduire leur vécu toxique dans leur propre famille. La mère, tyrannisée par ses parents, donne à voir un comportement rigide, froid et obsessionnel. Le père, étant au début dans unrefoulement complet de ses propres souffrances, accepte par la suite qu’il ait remplacé sa propre mère (méprisée et discréditée par son époux) auprès de son père, vivant, ainsi, sous son emprise. D’ailleurs, des troubles existent aussi dans la vie conjugale, le père étant guère présent à la maison. Au bout de trois ans de psychothérapie de couple, on remarque un mouvement : la mère a pu développer unecertaine souplesse face à ses fils et sa fille. Cette dernière décida d’entamer une psychothérapie, démontrant ainsi son besoin d’autonomisation. Elle trouva certaines ressources qui lui assurent une éducation et la continuation de son quotidien, sans pourtant, la disparition totale des traces de son trajectoire douloureux. Sa fratrie donna également des signes d’amélioration. Pour le coupleparental, la prise de conscience de leurs propres souffrances les a amenés au travail de se dégager d’une reproduction toxique.
Ensuite, l’auteur aborde théoriquement la problématique de l’anorexie mentale sous cinq angles. Premièrement, elle se penche sur l’aspect de la décorporation. Sur cette question elle note la mise à mort du corps de l’anorexique, le rejet de sa propre naissance – qui faitretentir un fantasme d’auto-engendrement, la haine familiale, ainsi que sa propre mort. Le rejet du corps symbolise le rejet ressenti de l’enfant dans ses relations précoces et produit ainsi un traumatisme, qui est d’ailleurs étroitement lié à celui des parents de l’anorexique. Puis, l’auteur nous présente l’anorexie comme un fantasme d’omnipotence et de toute puissance. La maîtrise et l’autorité, lecontrôle du corps et des sensations, le déni de sa réalité physique et celui du danger, le défi avec les lois de la nature sont les moyens paradoxaux de la jeune fille dans sa quête d’autonomie pénible. De plus, concernant les pulsions d’emprise et de mort, l’auteur explique en donnant des exemples cliniques que « les anorexiques et leurs parents ont souvent vécu des rapports de toute puissance et deséduction qui se sont transmis de façon transgénérationnelle. ». Elle continue avec la question de l’agir sur le corps comme une violence du non-verbal en remarquant que la parole est peu utilisée dans la famille à symptôme anorexique et interdite à l’extérieur pour que la violence ne soit révélée. A la place, on repère des agirs répétés, non-élaborés : véhicules de haine, qui, dans le cas de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'anorexie mentale
  • L'anorexie mentale
  • L'émergence de l'anorexie mentale
  • L'anorexie mentale chez les adolescentes
  • Conséquences psychologiques de l’anorexie mentale
  • L'anorexie mentale chez l'enfant et le nourrisson
  • Revue de la littérature psychanalytique concernant l'anorexie mentale
  • L'anorexie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !