Symbolisme

Pages: 5 (1062 mots) Publié le: 28 avril 2012
Fiche Symbolisme (1870-1890)
I. Contexte historique qui voit naître le mouvement.
* Mouvement littéraire et artistique naissant d'une volonté de rupture avec le naturalisme et la poésie parnassienne. + née dans le prolongement de la poésie de Baudelaire (origine Les Fleurs du mal (1857)).

* Une réaction contre le :

* romantisme (Hugo, Musset, Lamartine, Alfred de Vigny),le culte du moi et l'effusion lyrique.
* positivisme et le scientisme (Auguste Comte) : la connaissance du monde passe par la Raison Scientifique.
* parnasse et sa théorie de l'Art pour l'Art (Théophile Gautier avec Emaux et Pâmées, Théodore Bainville, Heredia, Leconte de Lisle)
* naturalisme : les symboles permettent d'atteindre la réalité supérieure de la sensibilité etinspirent l'imagination poétique.

II. Les caractéristiques, principes et fondements de l’esthétique.
* Le symbole => représentation figurée de la réalité (mot ou expression renvoyant à autre chose) : se construit en réaction à la vision matérialiste de l'époque qu'il rejette pour y opposer une expression du sens caché de l'univers à travers le symbole.
* Le symbolisme s'inscrit commeun renouveau de l'idéalisme, où le poète, l'écrivain ou l'artiste est investi d'une mission sacrée ou mystique.
* Au lieu de décrire objectivement ce qui paraît être, il s'agit désormais de suggérer et d'évoquer par allusions le mystère du monde « masqué ». Logiquement, l'école symboliste se passionne pour :
* l’hermétisme (complètement fermé),
* l'ésotérisme (compréhensibleseulement pour les initiés),
* l'occultisme (cacher),
* le mysticisme (communiquer avec Dieu ; spiritualité, vision),
* les mythologies [Récit légendaire mettant en scène des personnages imaginaires (dieux, demi-dieux, héros, éléments naturels) d’une façon allégorique= Expression d’idée, d’une abstraction par une histoire ou une image.]
* Pour les Symbolistes : le mondene saurait se limiter à une apparence concrète réductible à la connaissance rationnelle.
* Il est un mystère à déchiffrer le cloisonnement des sens dans les correspondances : sons, couleurs, visions participent d'une même intuition qui fait du Poète une sorte de mage (prophète, devin, visionnaire…).
* Le symbolisme est marqué par une perception philosophique pessimiste etdésabusée de l'existence, un véritable mal du siècle, qui se traduit par :

* des extravagances langagières,
* un nihilisme social,
* une morbidité latente.
* C'est le règne des poètes maudits et des décadents.

* Les symbolistes utilisent généralement des images et des analogies pour évoquer le monde, suggérer les états d’âme et les idées abstraites sans lesexpliciter alors que la pensée logique exploite les données du réel.

* Le symbolisme oscille ainsi entre des formes capables à la fois d'évoquer une réalité supérieure et d'inviter le lecteur à un véritable déchiffrement : d'abord voué à créer des impressions - notamment par l'harmonie musicale - un souci de rigueur l'infléchira bientôt vers la recherche d'un langage nouveau, celui derestituer l'expérience métaphysique. Rimbaud dit : « Je me flattais d'inventer un langage poétique accessible un jour ou l'autre à tous les sens ».

* Le principe
* subjectivité de la connaissance,
* suggérer plutôt que nommer,
* décrire ou raconter,
* la poésie utilisée comme un accès, avec des vers impairs et de la musicalité pour donner une importance auxsensations.
* Thèmes  
* rêve,
* légende,
* mythologie,
* l’endormissement,
* ou encore le paysage, etc...

* Les outils privilégiés des symbolistes sont :
* Métaphore : comparaison sans introducteur
* Métaphore inabstensia : disparition du comparé
* Allégorie : représentation concrète et développée d'une abstraction
=>...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le symbolisme
  • le symbolisme
  • Symbolisme
  • Le symbolisme
  • symbolisme
  • Le symbolisme
  • Le symbolisme
  • Le symbolisme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !