SYNTHESE DES ELEMENTS SUR LE 5E RAPPORT DU GIEC

472 mots 2 pages
 Qu’est ce que le GIEC ?
Le GIEC est le groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat. Il évalue sans partis pris le changement climatique, écrit ensuite un rapport et le remet aux politiciens qui prendrons les décisions appuyées sur ce rapport. Le rapport étant rédigé par les plus grand scientifiques internationaux.
 Que dit le 5e rapport du GIEC ?
Le 5e rapport du GIEC c’est un résumé des trois volumes qu’avait rendu le GIEC a l’automne 2013. Ce rapport est extrêmement alarmiste, il contient tout d’abord des faits, le GIEC fait un bilan de l’avancées spectaculaire du réchauffement climatique dans le monde. Par la suite on nous parle de certaines zones en particulier que ce réchauffement touche a l’extrême et qui doivent trouvé des solutions assées rapide pour pouvoir continué leurs vie et enfin les scientifiques martèlent l’urgence a agir. Ce rapport est un cris de détresse, les scientifiques internationaux du GIEC tirent le signal d’alarme !
- Le Bilan de l’avancée du réchauffement climatique est plus qu’alarmant ! Il pourrait bientôt atteindre +4°C a la fin du siècle comparé au l’ère préindustrielle. Ce réchauffement est du a la combustion des énergies fossiles rejetant du CO2 dans l’air. Par exemple en 2012 la Chine a émis a elle seule plus de CO2 que les Etats-Unis et l’union européenne réunis. De plus un traité internationnal devait etre signé pour limité ces imitions et au long termes limité le rechauffement climatique mais la chine et les etat-unis refusent d’y participé et ce sont pourtant les deux pays les plus polluant !
Les emissions dans le monde correspondent aujourd’hui a 52 gigatonnes, pour stabiliser le rechauffement climatique il faudrait qu’elle diminue a 44 Gigatonne.

- Le réchauffement climatique touche toute la planète mais certains pays ou état plus particulièrement. Ceux qui sont bordés pour la mer ou les océans qui ne cesses d’augmenté leurs volume ces dernière décennie dont la cause est le réchauffement

en relation