tendances poétiques + poésies

6875 mots 28 pages
La chanson de geste
Les chansons de geste apparaissent en plein Moyen-Age vers le XI siècle .Ces chansons , étaient des longs poèmes qui racontaient les exploits des chevaliers lors des batailles ou des exploits qui ont eût lieu lors des siècles précédents . A travers ces récits, c’est l’idéal féodal qui est mis en avant par la loyauté du vassale pour son suzerain et par l’honorable mort du chevalier tombé au combat pour sa nation. Le thème principal des chansons de geste est la guerre contre les sarazins et le lieu principal de la majorité des chanson est l'empire carolingien.
A l’époque , il régnait une très grande ferveur chez les seigneurs pour la religion. Tous les souverains se battaient pour défendre et combattre au nom de la religion.Ca a été le cas pour les multiples croisades qui ont eût lieux en Terre Sainte pour libérer le tombeau du Christ qui fit naître un nouveau statut chez les hommes, celui du chevalier croisé : sans peur et sans reproche. Le chevalier croisé est un modèle pour tous les hommes européens: il est d’une générosité sans limites, il se montre vaillant au combat, loyal à son seigneur, à sa patrie et à son Dieu. Le sens de l’honneur lui est plus important que sa propre vie.
Les chansons de geste son comme les chanson grecs de l'Antiquité ,par rapport à la mythologie grec et leurs dieux . Ils mettent l’accent sur l’action d’un héros qui représentera le bien contre le mal.
La chanson de geste la plus connu est la chanson de Roland. Elle a été créé au XIe siècle par un poète anonyme, elle raconte un épisode des guerres de Charlemagne menées contre les sarazins qui se serait déroulé lors de la batailles de Roncevaux. Résumé : Charlemagne fait la guerre en Espagne depuis sept ans. Il rentre en France après avoir soumis Pampelune, mais il a été trahi par un de ses barons, Ganelon. Au passage de Roncevaux, le traître le convainc de placer Roland à la tête de l’arrière-garde. Onze autres barons se joignent à Roland, qui se choisissent

en relation

  • gdgcbft
    2205 mots | 9 pages
  • Fiche de lecture d antigone de jean anouilh
    1389 mots | 6 pages
  • Le théatre
    1062 mots | 5 pages
  • Lamartine
    2062 mots | 9 pages
  • La contrainte, comme par exemple le choix d’une forme fixe: le sonnet, n’est-elle pas une entrave à l’expression personnelle du poète?
    623 mots | 3 pages
  • Une poésie de la simplicité du bellay
    1849 mots | 8 pages
  • Nounou
    7822 mots | 32 pages
  • L’influence du symbolisme français sur la poésie roumaine
    4303 mots | 18 pages
  • Le sonnet
    2088 mots | 9 pages
  • Crise de vers
    5108 mots | 21 pages