Texte marx

636 mots 3 pages
« En rendant superflue la force musculaire, la machine permet d’employer des ouvriers sans grande force musculaire, mais dont les membres sont d’autant plus souples qu’ils sont moins développés. Quand le capital * s’empara de la machine, son cri fut : Du travail de femmes, du travail d’enfants ! Ce moyen puissant de diminuer les labeurs de l’homme se changea aussitôt en moyen d’augmenter le nombre des salariés ; il courba tous les membres de la famille, sans distinction d’âge ni de sexe, sous le bâton du capital. Le travail forcé pour le capital usurpa la place des jeux de l’enfance et du travail libre pour l’entretien de la famille ; et le support économique des moeurs de famille était ce travail domestique.
La valeur de la force de travail * était déterminée par les frais de l’entretien de l’ouvrier et de sa famille. En jetant la famille sur le marché, en distribuant ainsi sur plusieurs forces la valeur d’une seule, la machine la déprécie. Il se peut que les quatre forces, par exemple, qu’une famille ouvrière vend maintenant lui rapportent plus que jadis une seule, et leur prix a baissé en proportion de l’excès du surtravail * de quatre sur le surtravail d’un seul. Il faut maintenant que quatre personnes fournissent non seulement du travail, mais du travail extra au capital, afin qu’une seule famille vive. C’est ainsi que la machine, en augmentant la matière humaine exploitable, élève en même temps le degré d’exploitation. »
Karl Marx, Le Capital, Livre I, chap. XV, 1867.

* le capital : symbolise ici les détenteurs des moyens de production, ceux qui possèdent les machines et achètent, moyennant salaire, la force de travail.
* la valeur de la force de travail : équivalent du salaire versé à l’ouvrier pour entretenir sa force de travail.
* surtravail : base de la plus-value et du profit réalisés par l’employeur.

1. Quel lien Marx établit-il entre l’emploi des machines et le recours au travail des femmes et des enfants ?
2. En quel sens le machinisme

en relation

  • texte de marx
    3000 mots | 12 pages
  • Texte marx
    1060 mots | 5 pages
  • Texte marx
    712 mots | 3 pages
  • Traduction texte marx
    370 mots | 2 pages
  • Texte de marx: le matérialisme historique
    555 mots | 3 pages
  • Etude de texte, marx, les manuscrits
    1780 mots | 8 pages
  • Explication de texte, karl marx, le capital
    1879 mots | 8 pages
  • Explication de texte marx, economie et philosophie
    1358 mots | 6 pages
  • Explication texte de marx, travail et liberté
    1662 mots | 7 pages
  • Commentaire du texte de marx sur le libéralisme économique
    413 mots | 2 pages