Théâtre symboliste

1436 mots 6 pages
Le théâtre symboliste

Le mouvement symboliste se développe en France à partir des années 1882. Basé sur les idées de Richard Wagner, ce mouvement prône la « déthéâtralisation », c'est-à-dire l'abandon de tous les artifices techniques, auxquelles doit se substituer une spiritualité émanant du texte et de l'interprétation

Tout le théâtre grec et romain, en ce qu'il est basé sur une convention théâtrale codifiée, s'apparente au symbolisme: autel mis en évidence , masques amplificateurs mais représentatif du caractère , couleurs attribuées à chaque de type de personnages ( femmes , vieillards, etc...) Le théâtre dès ses origines se place donc comme une représentation de la réalité par des images de non-réalités. Le théâtre du moyen-âge revêt une connotation symboliste en ce qu'il est fortement utilisé par l'église afin d'illustrer et de propager les valeurs de la Bible. Le diable et les apparitions de vierges sont donc récurrents …

Quant au théâtre Symboliste en tant que tel, il s'est développé à la fin du XIX ème siècle en parallèle des autres pratiques symbolistes et en opposition au naturalisme. De part et d'autre, on peut lire du théâtre symboliste

Longtemps considéré comme un échec ou une impasse, le théâtre symboliste a connu un regain d'intérêt et de nombreuses résurgences dans la création scénique depuis une vingtaine d'années, phénomène qui invite à une réévaluation de ce moment essentiel de l'histoire du théâtre.

Presque tous les symbolistes rêvaient de théâtre. Pourtant, rien ne se prête moins à une représentation théâtrale que la poétique symboliste. Aussi, surtout au début, l’histoire du drame symboliste n’est qu’une suite ininterrompue d’échecs éclatants. Pourquoi le symbolisme s’intéresse-t-il au théâtre? Qu’est-ce qui, dans cette poétique individualiste, élitiste, centrée sur une vision intérieure, subjectivisée, difficilement communicable, entraîne les poètes à envisager une mise en scène et une communication «multipliée» ?

On

en relation

  • La révolution symboliste au théatre
    2754 mots | 12 pages
  • Louise labe : commentaire
    3860 mots | 16 pages
  • littérature
    1094 mots | 5 pages
  • Symbolisme russe et le théâtre
    1827 mots | 8 pages
  • Le symbolisme
    3000 mots | 12 pages
  • Symbolisme
    4340 mots | 18 pages
  • Les aveugles
    704 mots | 3 pages
  • Le symbolisme
    907 mots | 4 pages
  • Dissert
    801 mots | 4 pages
  • Le symbolisme
    572 mots | 3 pages