thiel dignite humaine - csres article

Pages: 63 (15656 mots) Publié le: 16 juin 2014
1.
Références à indiquer obligatoirement pour toute citation partielle ou totale de cet
article : Marie-Jo Thiel « La dignité humaine. Perspectives éthiques et théologiques
», in Le corps, le sensible et le sens (Gilbert Vincent, dir.), PUS, 2004, p.131-164.

LA DIGNITE HUMAINE
PERSPECTIVES ETHIQUES ET THEOLOGIQUES

Le 10 décembre 1948, l’Assemblée Générale des Nations Unis adopte laDéclaration Universelle des Droits de l’Homme. Au frontispice de cette charte, elle
inscrit l’inaliénable et égale dignité de tout être humain : « Tous les êtres humains
naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de
conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité. »1.
Elle répond ainsi aux atrocités de la seconde guerre mondialeet aux tentatives
organisées de réduire l’homme à néant. La dignité devient une expression du « Plus
jamais ça », une forme de résistance à toute discrimination. Elle est cette qualité
humaine dont est doté tout être humain de par sa nature. Elle n’est liée à aucun
critère d’aptitude, à aucune condition sinon l’appartenance à l’ordre humain. Elle est
ineffaçable et inamissible, niquantifiable ni comparable. Elle fonde des droits
fondamentaux que nul ne saurait remettre en question… Relevant de l’être humain
en tant que tel, l’on pourrait, à ce titre, la qualifier d’« ontologique »2.

La dignité de celui/celle qui est hors prix
L’affirmation est vigoureuse. Elle s’enracine dans la culture judéo-chrétienne3
et le contexte des Lumières. En 1785, le philosophe Emmanuel Kant évoquedeux
types de réalité, celles qui ont du prix et celles qui ont une dignité. Le rapport aux
choses, explique-t-il, est caractérisé par l’instrumentalité et l’utilité ; le rapport aux
personnes est, lui, déterminé par le respect.
1

Article Premier. Cette Déclaration a été adoptée à Paris par l'Assemblée Générale des Nations Unies, lors de sa
troisième session, le 10 décembre 1948.
2 Cefaisant, nous ne faisons pas référence pour autant aux débats philosophiques autour de l’ontologie ou de
l’existentialisme.

2.
« Ce qui a un prix peut être aussi bien remplacé par quelque chose d’autre, à
titre d’équivalent. Au contraire, ce qui est supérieur à tout prix, ce qui par suite
n’admet pas d’équivalent, c’est ce qui a une dignité (…) Ce qui constitue la condition
qui seule peutfaire que quelque chose est une fin en soi, cela n’a pas seulement une
valeur relative, c'est-à-dire un prix, mais une valeur intrinsèque, c'est-à-dire une

dignité. »4

La dignité désigne ainsi non d’abord une quantité économiquement
appréciable – même si les assurances sont amenées parfois à évaluer le préjudice
que constitue une mort d’homme – mais une qualité inaliénable de l’être humain,constitutive de son existence, invitant chacun à une attitude de respect envers tout
autrui.
La perspective des Droits de l’Homme s’enracine dans cet horizon kantien tout
en le confirmant dans la substance des droits fondamentaux applicables, entre
autres, aux questions de bioéthique. Le Dictionnaire Permanent Bioéthique et
Biotechnologies (DPBB) écrit ainsi, dans son article « Droitsfondamentaux » :
« Le principe de dignité est, tout du moins en Europe continentale, le principe
cardinal en matière de bioéthique. Indépendamment du débat sur le concept de
personne humaine qu’il protège, le principe de dignité a vocation à protéger
l’embryon, au moins, au nom de la personne qu’il est appelé à devenir et le mort, au
nom de la personne qu’il a été. […] Inspiré par la philosophiekantienne, il signifie
d’une part l’égale appartenance de chaque être humain à l’humanité conçue comme
une commune nature et l’interdiction de traiter un être humain comme un objet,
corrélation de sa reconnaissance comme sujet. Il représente à la fois une qualité
substantielle de la personne humaine et une source de droits. A ce titre, il présente
plusieurs caractéristiques : c’est un...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La dignité humaine
  • Dignité humaine
  • Dignité humaine
  • Dignité humaine
  • Dignité humaine
  • Dignité humaine et detention
  • La dignité humaine selon kant
  • La protection de la dignité humaine en débat

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !