thomas More

2431 mots 10 pages
Thomas More, latinisé en Thomas Morus (7 février 1478, Londres – 6 juillet 1535, Londres), est un juriste, historien, philosophe, humaniste, théologien et homme politique anglais. Grand ami d'Érasme, érudit, philanthrope, il participe pleinement au renouveau de la pensée qui caractérise cette époque, ainsi qu'à l'humanisme, dont il est le plus illustre représentant anglais.

Nommé « Ambassadeur extraordinaire », puis « Chancelier du roi » par Henri VIII, il désavoue le divorce du Roi et refuse de cautionner l'autorité que s'était arrogée celui-ci en matière religieuse : il démissionne de sa charge en 1532. Devant la persistance de son attitude, il est emprisonné, puis exécuté comme « traître ».
Thomas More est le fils de l'homme de loi londonien John More (c. 1451-1530)1, et d'Agnes More2. Il étudie à l'université d'Oxford à partir de 1492. En 1494, Thomas s'intéressant de plus en plus aux écrits grecs et latins, son père décide de l'envoyer dans une école de droit, New Inn, et à Lincoln's Inn3 ; parmi ses maîtres, John Colet et Érasme deviendront ses amis. Inscrit à vingt-et-un ans au barreau des avocats, il enseigne le droit jusqu'en 1510. Il devient l'avocat des marchands de la City et est élu juge (under-sheriff) en 1510 par les habitants de Londres.

Vers 1503 il fait une longue retraite à la chartreuse de Londres, puis épouse Jane Colt en 1505, avec qui il a trois filles et un fils.

Selon Érasme, « il préféra être un mari chaste plutôt qu'un moine impudique. »

Au décès de sa femme en 1511, il se remarie avec Alice Middleton, veuve et mère de deux enfants. Il sera réputé pour l'éducation de haut niveau qu'il faisait donner à ses enfants, filles comme garçons.

Carrière politique sous Henri VIII[modifier | modifier le code]

Le roi Henri VIII
Membre du Parlement à partir de 1504, il s'élève contre les taxes demandées par le roi Henri VII pour la guerre d'Écosse. Le roi fait emprisonner John More ; Thomas More se retire en France (1508) mais

en relation

  • Thomas more
    330 mots | 2 pages
  • Thomas more
    621 mots | 3 pages
  • Thomas More
    1492 mots | 6 pages
  • thomas more
    409 mots | 2 pages
  • Thomas more
    503 mots | 3 pages
  • Thomas more
    533 mots | 3 pages
  • Thomas more
    892 mots | 4 pages
  • Thomas More
    472 mots | 2 pages
  • Thomas More
    871 mots | 4 pages
  • Thomas more
    1362 mots | 6 pages