traite des nègres

671 mots 3 pages
Le texte qui va être analysé est un extrait de l’article «Traite des nègres » de l’Encyclopédie des lumières, écrit par le Chevalier Louis de Jaucourt. Ce texte fait partie de l’esprit des lumières, dont les caractéristiques principales sont l’importance qu’ils donnent à la raison, le progrès, la lutte pour la liberté et dans le cas de ce texte, une dénonciation de l’esclavage. Dans les paragraphes suivants, on analysera la démonstration logique faite par l’auteur pour convaincre les lecteurs et aussi l’accusation contre cette pratique qu’il trouve inhumaine.
Premièrement, le texte est un article d’encyclopédie donc son principal but est de définir. Par contre, ce texte ne se contente pas d’expliquer mais il va démontrer logiquement comment il est impossible de défendre cette pratique grâce au raisonnement. L’auteur commence en disant que la traite de nègres est « un commerce d’Afrique » avant de préciser les personnes qui tiennent place « Les européens », les lieux « Côtes d’Afrique » et le but « pour employer ces malheureux dans leurs colonies en qualité d’esclave ». La technique utilisée est un raisonnement déductif en avançant étape par étape. Il utilise aussi l’autorité d’un personnage anglais dont on ne connait rien de plus « un anglais moderne » pour ajouter des arguments, car il était « plein de lumières et d’humanité ». Il utilise des termes et des expressions négatives pour s’adresser aux européens comme « propriétaire » qui est ainsi un mot de sens péjoratif. Il affirme qu’il n’y a aucune justification pour défendre l’esclavage car ils naissent libres et donc il se permet d’attaquer en disant « vendeurs » et « acheteurs ». Il utilise à nouveau la raison en démontrant pourquoi il n’est pas rentable économiquement d’acheter des esclaves « un homme dont l’esclave prend la fuit… équité ». Ces démonstrations ne laissent point de temps au lecteur de douter. Il affirme aussi que c’est impossible de posséder un individu car « il ne pouvait la perdre »,

en relation

  • Dix petits negres
    277 mots | 2 pages
  • Dix petits nègres
    2450 mots | 10 pages
  • Dix petit negres
    1922 mots | 8 pages
  • Dix petits nègres
    1826 mots | 8 pages
  • Dix petits nègres
    2120 mots | 9 pages
  • les 10 petits nègres
    306 mots | 2 pages
  • La petite fille qui aimait trop les allumettes
    1816 mots | 8 pages
  • Dix petits nègres
    406 mots | 2 pages
  • Dix petits nègres
    429 mots | 2 pages
  • dix petit nègres
    52728 mots | 211 pages
  • Dix petits negres
    1409 mots | 6 pages
  • Dix petits nègres
    5304 mots | 22 pages
  • Dix petits négres
    1868 mots | 8 pages
  • Les 10 petits negres
    2177 mots | 9 pages
  • La neige en deuil
    1658 mots | 7 pages