Ujjgk

Pages: 3 (540 mots) Publié le: 24 avril 2013
Durant la nuit de la St-Jean plusieurs péripéties peuvent arriver mais aussi au cours de cette nuit folle, plusieurs sentiments peuvent se côtoyés. August Strindberg, célèbre auteur Suédois du 19eSiècle a utilisé ce principe pour créer la pièce Mademoiselle Julie en mélangeant deux aspects contradictoires, c’est-à-dire, la cruauté et le désir. Dans ce texte, je présenterai l’idée principale dudésir ainsi que l’idée principale de la cruauté.
Tout d’abord, en lisant le livre de Mademoiselle Julie, on peut s’apercevoir que la cruauté occupe une très grande place. Premièrement, la violenceoccupe une très grande place. La violence dont témoigne les agissements de Jean en est une preuve surtout lorsqu’il assassine l’oiseau de Julie : « Il lui arrache l’oiseau, porte jusqu’au billot, prendle tranchet de cuisine […] et frappe». On peut voir ici que le champ lexical de l’agressivité : « arrache, prend le tranchet, frappe », témoigne de la cruauté présente dans la pièce qui est, entreautre, expliqué par la violence de Jean. Deuxièmement, dans ce récit, on voit bien que la cruauté est traduite par la façon dont Jean traite Julie. Par exemple, lorsqu’il lui dit, à la page 114 : «Concubine à laquais, pute à domestique, ferme-la et fous le camp d’ici […] Aussi grossière que tu t’es conduite ce-soir, jamais un de mes semblables ne la fait ». On voit bien que la figure de style decomparaison que Jean utilise dans son dialogue est un acte de cruauté en soit car Jean compare cette femme de classe supérieure à une pute semblable aux domestiques et la rabaisse au plus haut point,ce qu’un homme de son titre ne devrait jamais faire à cette époque. Troisièmement,

De surcroit, dans la pièce Mademoiselle Julie, un autre thème qui revient souvent est celui du désir.Premièrement, la quête de liberté de Jean est un rouage important du désir, car lorsqu’il dit : « J’y monterai un hôtel avec un service de première classe et des clients de première classe», on voit qu’il...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !