Uhthyt

Pages: 54 (13279 mots) Publié le: 14 novembre 2012
Les sources théâtrales antiques du personnage de Médée : Euripide et Sénèque

Médée dans la littérature grecque :
* Euripide (pages 2 à 14)

Médée dans le théâtre latin : Sénèque (pages 15 à 24)

Médée dans la littérature grecque

On trouvera une revue suffisamment large des sources antiques du personnage dans l’article de Marie-Adélaïde Debray, « Orphée et Médée. Approchecomparative de deux gestes mythiques », Folia electronica classica, n° 4 (2002).
Pour une étude complète voir Alain MOREAU, Le Mythe de Jason et Médée, Paris 1994.

Médée n’est d’abord que l’un des personnages marquants du cycle épique des Argonautes, déjà bien connu d’Homère (Odyssée, XII, 70) et de son contemporain Hésiode (Théogonie, v. 958-961) ; le cycle sera repris plus tard (au 3e siècle avantJ.-C.) par Apollonios de Rhodes, dont le poème Les Argonautiques en 4 chants (près de 6000 vers) cherche à rivaliser avec les œuvres homériques. Médée y apparait dans les chants 3 et 4, à la fois comme une magicienne capable d’exercer son pouvoir sur les hommes et les choses et comme une femme entièrement dominée par la passion amoureuse.
On trouvera une traduction de l’œuvre sur ce site.

Dansla première moitié du 5e siècle, le poète thébain Pindare a consacré l’une de ses odes, la Quatrième Pythique, à Jason et à l’expédition des Argonautes. Comme c’est la règle dans ce genre littéraire, le héros Jason est au premier plan ; Médée n’y apparait que discrètement pour sauver Jason par sa magie.
Voir une traduction ici.

Anselm Friedrich FEUERBACH, Abschied der Medea, 1870, NeuePinakothek, Munich

Médée d’Euripide

Il s’agit de la deuxième pièce la plus ancienne d’Euripide que nous avons conservée. Elle fut jouée en 431 et n’obtint que le troisième prix, en raison peut-être de la vision pessimiste qu’offre le texte, qui se concentre sur le déchirement du couple et ses cruelles conséquences. Euripide passe pour être le premier auteur à avoir mis en scène l’infanticidecommis par Médée.
L’héroïne d’Euripide se distingue des personnages féminins habituels de la tragédie : non seulement elle refuse la soumission, mais c’est par le discours qu’elle l’emporte sur les hommes, successivement face à Créon, à Égée et à Jason, ce qui lui permet de préparer puis d’assouvir sa vengeance.

La scène est à Corinthe, devant la maison de Médée. Les personnages : La NourriceLeGouverneur des enfants de MédéeLes deux enfants de Médée Médée, fille du roi de Colchide et première épouse de JasonLe Chœur, composé de quinze CorinthiennesCréon, roi de CorintheJasonÉgée, roi d’AthènesUn Messager. | |
Médée et la Toison d’or, statue à Batoumi (Géorgie).
Source Wikipédia

Pyxis à figures rouges : la Vengeance de Médée (vers 440-420 av J.-C.), Peintre de Heidelberg, LouvrePLAN de la pièce :

Prologue (v. 1-148) : la Nourrice rappelle comment Jason a séduit puis trompé Médée et craint sa vengeance ; le Gouverneur des enfants annonce que Médée va être chassée de Corinthe par le roi Créon, dont Jason a épousé la fille (non nommée dans la pièce). On entend les lamentations de Médée.
Parodos (= entrée du chœur, v. 149-212) : le chœur recommande à la nourrice demodérer Médée ; mais celle-ci manifeste sa colère.
Premier épisode (v. 213-409) : Médée décrit la dure condition de l’épouse ; Créon lui annonce qu’il l’exile pour protéger sa propre fille ; Médée obtient un jour de sursis ; après le départ de Créon elle annonce sa vengeance.
Premier stasimon (= chant du chœur, v. 410-445) : le chœur plaint Médée
Deuxième épisode (v. 446-626) : aux violentsreproches de Médée Jason répond qu’il a besoin d’accroitre sa descendance et de la protéger : Médée repousse son argumentation.
Deuxième stasimon (v. 627-662) : considérations sur l’ambivalence de l’amour et la solitude de Médée.
Troisième épisode (v. 663-823) : Égée, venant de Delphes où il a consulté l’oracle sur son absence d’enfants, est convaincu par Médée de l’accueillir à Athènes après son...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !