Une vie, les retrouvailles entre jeanne et rosalie

Pages: 5 (1093 mots) Publié le: 26 mars 2012
Une Vie
Texte 4: les retrouvailles entre Jeanne et Rosalie

Nous sommes à la fin du chap. XI. Jeanne se trouve dans une solitude complète Ayant perdu coup sur coup les deux derniers parents qui lui restaient, son père et tante Lison, elle n'a plus envie de vivre: au cimetière, on la voit s'affaisser "avec l'envie au coeur de mourir aussi, de ne plus souffrir". Il faut donc un rebondissementpour qu'elle continue à vivre et que le roman ne s'achève pas là.

Maupassant nous livre ici une de ces scènes dont il a le secret, usant de toutes les ressources du romanesque. Il joue sur le suspense dramatique du topos de la scène de reconnaissance avec le retour d'un personnage disparu depuis longtemps, dont il ne nous livre pas tout de suite l'identité.

I- Une scène de reconnaissance.
Enquoi peut-on parler ici de scène de reconnaissance?

• Jeanne se trouve dans un état de grande faiblesse à la fois physique et mentale. Les problèmes financiers de Paul et leurs conséquences sur sa propre fortune, la disparition successive de son père, puis de tante Lison ont raison de ses dernières forces: elle est épuisée, "accablée de fatigue et de souffrance"; elle a envie de mourir. Ellesort du sommeil en pleine nuit: " Elle se réveilla vers le milieu de la nuit." Elle n'est donc pas en possession de tous ses moyens. Le texte nous montre surtout la faiblesse de son esprit: Elle est troublée; elle ne reconnaît pas Rosalie, mais elle cherche de manière obsessionnelle à l'identifier, comme peuvent le faire les femmes atteintes de sénilité.
"Jeanne la regardait obstinément dans cetrouble d'esprit du réveil après le sommeil fiévreux qui suit les grands malheurs."; "Elle se rappelait cela confusément".
Elle est agitée par l'effort qu'elle fait pour se souvenir: elle a en effet conscience que cette femme ne lui est pas totalement inconnue, mais elle ne parvient pas à se rappeler où ni quand elle l'a vue: "cette obsession l'agitait, l'énervait"
• Son trouble se révèleaussi par les questions qu'elle se pose. Elle cherche d'abord à identifier l'inconnue: "Qui était cette femme?", puis elle croit l'avoir déjà vue et cherche à se rappeler où et quand. Une observation plus attentive la confirme dans l'idée qu'elle la connaît, sans toutefois qu'elle puisse savoir si c'est récemment ou il y a longtemps. Elle se demande enfin comment elle est arrivée là et ce qu'elley fait.
• "une femme"=> "la femme"=> "la dormeuse"=> "la femme qui l'avait relevée"=> "la femme"=> "l'inconnue"=> "la femme"; toutes ces appellations montrent que Jeanne ne progresse pas ds l'identification en dépit de ses questions.
• Dans un premier temps, c'est Jeanne qui s'approche de l'inconnue qui dort, mais sitôt celle-ci réveillée, elle prend le dessus, donne des ordres à Jeanne, puis,joignant le geste à la parole, elle porte cette dernière sur son lit et l'embrasse, mettant fin au suspense par les paroles qu'elle prononce et qui permettent enfin à Jeanne de l'identifier. On voit donc que dans cette scène, c'est Rosalie qui est à l'origine de la reconnaissance, Jeanne se montrant impuissante, en dépit de ses efforts à reconnaître son ex servante.
• On peut parler ici d'unvéritable coup de théâtre: c'est à la fin de la scène qu'intervient la reconnaissance fortement dramatisée par les larmes des deux protagonistes.

II- Un portrait mis en valeur par le clair obscur
Quels éléments du portrait permettent d'identifier Rosalie? Pourquoi Jeanne ne parvient-elle pas à le faire?
• La scène baigne dans le clair obscur formé par la lueur chiche d'une bougie: "Une veilleusebrûlait sur la cheminée"; "la lueur tremblotante de la mèche flottant sur l'huile dans un verre de cuisine". Il ne favorise pas la reconnaissance de Jeanne qui doit faire un effort pour voir la femme: "elle cherchait pour bien distinguer ses traits." On le voit aussi aux modalisations nombreuses qui montrent ses hésitations: "il lui semblait"; "Elle pouvait avoir quarante ou cinquante ans";...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les retrouvailles entre Cunégonde et Candide
  • Guy de Maupassant : l’accouchement de Rosalie, "Une vie"
  • Jeanne
  • ENTRE DANS LA VIE ACTIF
  • Lettre de de jeanne (maupassant une vie)
  • Vie et oeuvre de jean anouilh
  • La vie de jean michel basquiat
  • La vie de jeanne d’arc

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !