Van eyck

2731 mots 11 pages
La renaissance
Le courant renaissance couvre une période longue de deux siècles durant lesquels la peinture s’exprime différemment selon la région, l’école picturale ou encore le contexte politico-social. Ce vaste mouvement est généralement divisé en trois périodes : la première renaissance (1400 - 1500), la renaissance classique (1500 - 1520) et le maniérisme (1520 - 1600).

Le nouveau style s’impose d’abord en Italie dès le XVème siècle. Dans le reste de l’Europe le gothique international continu de prospérer mais les grands bouleversements sociaux, politiques et scientifiques obligeront l’art à proposer de nouveaux moyens d’expression afin d’établir un langage pictural représentatif d’une époque où les mentalités et les points de vues ont radicalement évolués par rapport au moyen-âge : la prise de Constantinople en 1453 annonce le recul du pouvoir absolu du christianisme sur le monde occidental et la philosophie humaniste naissante amène peu à peu l’Homme au centre des préoccupations à la défaveur de la figure divine qui occupait jusqu’alors la place la plus importante. Cela ne signifie pas que l’homme de la renaissance s’éloigna de la foi catholique, bien au contraire, mais un changement de valeurs est incontestable dans son rapport vis à vis de Dieu.
La découverte de l’Amérique en 1492 propose un monde beaucoup plus vaste que ce que l’on croyait et excite la convoitise et l’ambition des monarques des grands états européens, devenus titulaires d’un pouvoir de plus en plus centralisé. Le pape n’est plus le chef spirituel auquel on vouait une allégeance aveugle mais devient un concurrent que l’on cherche à s’allier ou au contraire à soumettre. Enfin, l’invention de l’imprimerie par Gutenberg vers 1440 va diffuser le savoir jusqu’alors jalousement gardé par le clergé et surtout permettre l’essor de nouvelles idées ou de points de vus scientifiques sans que cela ne soit systématiquement soumis à l’autorité ecclésiastique. Libérés du mode de vie féodal, les

en relation

  • Van eyck
    1543 mots | 7 pages
  • Jan van eyck
    641 mots | 3 pages
  • Jan Van Eyck
    1156 mots | 5 pages
  • Jan van eyck
    667 mots | 3 pages
  • Biographie van eyck
    449 mots | 2 pages
  • Jan van eyck
    314 mots | 2 pages
  • Analyse giotto et van eyck partie de van eyck
    2126 mots | 9 pages
  • histoire des arts van eyck
    1311 mots | 6 pages
  • Biographie de jan van eyck
    790 mots | 4 pages
  • HDA Jan Van Eyck
    291 mots | 2 pages