Vautrin

1326 mots 6 pages
Sa vie[modifier]

Jacques Collin est probablement né en 1779, car il se dit avoir quarante ans pendant les événements du Père Goriot, qui se passent en 1819. Il s'est installé dans la maison Vauquer en 1815, sous le nom de Vautrin, prétendant être commerçant. Il est décrit ainsi : « Il avait les épaules larges, le buste bien développé, les muscles apparents, des mains épaisses, carrées et fortement marquées aux phalanges par des bouquets de poils touffus et d’un roux ardent. » Il s’intéresse beaucoup au jeune Eugène de Rastignac qu’il veut aider à faire fortune, mais celui-ci désapprouve ses moyens, car Vautrin ne cache pas qu’il serait prêt à tuer comme il le fera finalement.
Le chef de police, Bibi-Lupin, qui se présente sous le nom de Gondureau à Mlle Michonneau et Poiret, leur raconte que Collin a été condamné à vingt ans de bagne pour un faux meurtre commis par un autre, un beau jeune homme, un Italien, que Collin aimait beaucoup et qui était joueur (dans Splendeurs et misères des courtisanes on apprendra que Collin avait été condamné à cinq ans et que le reste résultait de tentatives d'évasion). Il doit son surnom au fait qu'il n'a jamais risqué une condamnation à mort. Gondureau leur apprend aussi que Trompe-la-Mort n’aime pas les femmes, mais plutôt les hommes.
À l’aide de Mlle Michonneau, Gondureau veut se rendre compte si le prétendu Vautrin est en effet Trompe-la-Mort : il lui donne un flacon contenant une drogue qui doit simuler une apoplexie. Dès qu’elle sera seule avec l’homme évanoui, elle devra lui appliquer un coup sur l’épaule droite pour faire y apparaître les lettres TF (avec lesquelles on marquait les forçats). Le plan est exécuté le 16 février 1819 et Vautrin est reconnu comme Collin. Mlle Michonneau avertit la police, qui apparaît peu après que Vautrin s'est réveillé. On le met au bagne de Rochefort.
Il réapparaît en 1822 dans les Illusions perdues sous le nom du prêtre Carlos Herrera sans qu’on sache d’abord sa vraie identité.

en relation

  • Vautrin
    291 mots | 2 pages
  • vautrin
    709 mots | 3 pages
  • Vautrin
    1135 mots | 5 pages
  • Vautrin
    480 mots | 2 pages
  • Vautrin
    576 mots | 3 pages
  • Vautrin
    1434 mots | 6 pages
  • Vautrin
    417 mots | 2 pages
  • Vautrin
    788 mots | 4 pages
  • Vautrin
    350 mots | 2 pages
  • L arrestation de Vautrin
    907 mots | 4 pages