Violence Scolaire

2174 mots 9 pages
Violence et autres formes de ruptures scolaires.
Claude Lelièvre « les politiques scolaires mises en examen, onze questions en débat » 2008 les comportements violents des élèves ne sont pas nouveaux dans les établissements scolaires. Pourtant, l'irruption du thème de la « violence à l'école » sur la place publique date de 1990. première collaboration entre éducation nationale et police sous le ministère de jack Lang en 1992. au total de 1992 à 2006 huit plans se succèdent.
Alors que les CPE s'étaient historiquement émancipés de la « discipline pure », le développement de la violence à l'école provoque le retour d'une demande forte dans ce domaine, comme en témoignent la tenue des États généraux de la violence à l'école en 2010 et le renforcement du plan de sécurisation des établissements. La société dans son ensemble est en demande d'autorité, et les personnels de vie scolaire apparaissent largement comme garants de la sécurité scolaire.

Les murs de Pompéi étaient couvert d'insultes a l'encontre des maîtres. La différence violence/agressivité.
Il est nécessaire de savoir que ces adolescents en difficulté développent un fort sentiment d'abandon associé à une fragilité narcissique permanente. Face à ces poussées dépressives, le passage à l'acte hétéro ou auto-agressif, la fuite en avant, la violence, l'irritabilité et les comportements pseudo-caractériels sont des moyens couramment utilisés par l'adolescent pour se défendre de cette souffrance dépressive. La prise de risque en est le facteur central. Cette prise de risque généralisée (verbale, relationnelle, corporelle, violente, auto-agressive et autodestructrice... ) renvoie à la sensation d'exister par soi-même. Chez l'adolescent en difficulté, ces comportements sont fortement accentués et soulignés.
Il est important de distinguer agressivité et violence. Serge Tisseron « violence et agressivité, une distinction essentielle » en 2012 il existe deux sortes d'agressivités. La première, dite agressiveness,

en relation