Vivre pour satisfaire tous ses désirs, est-ce là le principal chemin du bonheur ?

761 mots 4 pages
Introduction Chaque être humain a, un jour ou l’autre, rêvé de voir ses désirs être satisfaits. Nous avons communément tendance à penser que le bonheur est un état de satisfaction totale. Il est donc nécessaire de se demander si vivre pour satisfaire tous ses désirs est le principal chemin menant vers le bonheur. Ainsi, pour être heureux faut-il satisfaire tous ses désirs ? Faut-il y renoncer en totalité ? Ou bien, faut-il savoir les maitriser ? Dans cette dissertation, nous aborderons les aspects suivants : le sentiment de manque relié au désir et l'excès de désirs.

Prise de position
Au premier abord, il est impératif de comprendre ce que sont les désirs et le bonheur. Par définitions, le bonheur est un état durable de plénitude et de satisfaction, état agréable et équilibré de l'esprit et du corps, d'où la souffrance, le stress, l'inquiétude et le trouble sont absents. D’autre part, un désir est un effort de réduction d'une tension issue d'un sentiment de manque et en ce sens, on ne désire que ce dont on manque. De ce fait, je crois qu’aucun être humain ne peut être heureux en assouvissant ses désirs. Contrôler ses désirs avec sagesse, et savoir faire le tri dans ses idées sont des comportements favorables à la maitrise de nos aspirations. En effet, une personne qui se maitrise ne sera pas aux prises avec des insatisfactions tout au long de sa vie. Voici deux arguments en faveur de cette position.

Justification Premièrement, l’humain aura toujours tendance à se créer de nouveaux besoins pour atteindre le bonheur. En désirant quelque chose d'inaccessible, on devient malheureux, car on espère, on vit dans l'illusion, on se morfond sur soi-même. Au lieu d'apprécier ce qu'on a présentement, on désire toujours en avoir plus. On a une télévision à écran plasma, mais on désir avoir une télévision 3D. L'humain n'est jamais content de ce qu'il possède présentement. De ce fait, on se retrouve donc dans un cercle vicieux qui ne se terminera

en relation

  • Le bonheur est-il raisonnable ?
    816 mots | 4 pages
  • Qu’est ce que le bonheur ?
    511 mots | 3 pages
  • Suis – je responsable de mon bonheur ?
    777 mots | 4 pages
  • Qu'est ce que le bonheur?
    1290 mots | 6 pages
  • Le bonheur est-il une affaire privée?
    1580 mots | 7 pages
  • Le bonheur est il innaccessible à l'homme?
    2387 mots | 10 pages
  • Peut-on atteindre le bonheur?
    3057 mots | 13 pages
  • L'argent fait-il le bonheur?
    908 mots | 4 pages
  • Que valent les progrès de la technique pour notre bonheur ?
    659 mots | 3 pages
  • Satisfaire tous ses désirs, est ce la clé du bonheur ?
    1758 mots | 8 pages