Vous analyserez les facteurs économiques et sociaux qui permettent le développement de l'innovation

4863 mots 20 pages
LE TAYLORISME
SYLVAIN Mickaël.

Guy CAIRE, 1985, « lectures du taylorisme », Revue de l’Economie Sociale n°3 et 4, distingue trois dimensions du taylorisme :
1.Un ensemble de principes de gestion du travail, élaboré par Frederick Winslow TAYLOR, dès 1904 dans Shop management, et surtout en 1911, La direction scientifique des entreprises (1927 pour la traduction française)
2.La doctrine sociale de Taylor, c’est-à-dire, l’idée, attribuée à tort à Ford même s’il l’a bien mise en pratique, d’une convergence des intérêts des ouvriers et du patronat en une production efficace permettant la distribution de salaires élevés.
3.Une acception plus large, finissant par désigner toute forme de rationalisation ou d’organisation scientifique du travail au XXe siècle. Le terme renvoie avant tout à l’âge d’or de l’OS, ouvrier spécialisé, c’est-à-dire, pour les pays industrialisés, la période 1920-1970 environ. En France, même si les premières tentatives remontent au début du siècle, la généralisation du taylorisme et l’avènement du mode de régulation fordiste (cf. fiche « le fordisme ») sont postérieurs à la seconde guerre mondiale. Si l’on adopte néanmoins cette acception élargie, la crise du modèle de la grande industrie et l’avènement d’un nouveau système technique ne marquent pas la fin du taylorisme, mais s’inscrivent au contraire dans une filiation directe.
Ces trois acceptions du taylorisme organisent le propos de cette fiche.

I. Le Taylorisme : un ensemble de principes de gestion du travail.

Entre 1893 et 1911, F. W. Taylor, publie une série d’ouvrages de « management » qui, selon lui, définissent les bases d’une nouvelle science : l’OST, l’organisation scientifique du travail. Son ouvrage principal : 1911, la direction scientifique des entreprises.
Il théorise et systématise le mouvement irrésistible qui va du travail qualifié des ouvriers de métiers, de l’artisanat traditionnel au travail déqualifié de la grande industrie ne nécessitant qu’un court

en relation

  • Vous analyserez les facteurs économiques et sociaux qui permettent le développement de l'innovation.
    1748 mots | 7 pages
  • Liste des sujets de bac
    1690 mots | 7 pages
  • Annales bac ses
    16835 mots | 68 pages
  • Economie
    2324 mots | 10 pages
  • Les trentes glorieuses
    4808 mots | 20 pages
  • sujet bac
    8123 mots | 33 pages
  • Annales Hec 2
    6340 mots | 26 pages
  • Jule verne et l'économie
    455 mots | 2 pages
  • programme ses
    8529 mots | 35 pages
  • Doc cedric
    8539 mots | 35 pages